John Taylor (1703 - 1772), un médecin pas comme les autres

Publié le par Daniel LESUEUR

      On dit parfois que Beethoven était tellement sourd que toute sa vie il avait cru faire de la peinture... mais ce n'est pas le sujet de notre article.

Fils d'un apothicaire, John Taylor (1703 - 1772)  est un ophtalmologue anglais qui devint, après ses études, le médecin personnel des yeux du roi George II (c'était l'époque où les rois avaient un type pour s'occuper de chacune des partie de leur corps. Pardonnez-moi de ne pas développer, la décence me l'interdit. Mais que je vous rassure : OCULISTE, à l'époque, n'était pas la cochonnerie à laquelle vous pensez immédiatement).

Visiblement le mec n'était pas très doué et plutôt imbu de sa personne :  Samuel Johnson disait de lui qu'il était « an instance of how far impudence will carry ignorance » ("un exemple du point où l'impudence peut porter l'ignorance").

En 1748, il parcourut l'Europe... et eut pour patient Jean-Sébastien BACH qu'il opéra par deux fois, le rendant totalement aveugle (il n'est pas impossible que le charcutage eut également entraîné sa mort quelques mois plus tard). Une bonne publicité... au point que cette grande andouille de HAENDEL fit à son tour appel à ses... soins, si le mot peut sembler correct. Et re-belote : le compositeur reste lui aussi aveugle.

Mais le plus drôle de l'histoire est que Taylor mourut vingt ans plus tard après être devenu lui aussi totalement aveugle quelques années plus tôt !

 

 

Publié dans musique, Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article