Le Titi Parisien et le Méconnu du Rock

Publié le par Patrick Bénard

Si un test était fait, ne serait-ce que parmi les plus acharnés du rock, peu de gens connaîtraient Giorgio Gomelsky, à coup sûr.

Pourquoi ?... parce qu’il figure parmi les nombreux inconnus qui ont contribué à fabriquer l’évolution de cette musique. Il n’en demeure pas moins une figure incontournable racontée avec dévotion par Francis Dumaurier, un vrai titi parisien. Lui-même n’est pas un pigeon de la première heure. Après être parti en périple durant quelques années en forêt amazonienne et au Brésil, il débarque aux Etats-Unis pile-poil au moment du festival de Woodstock en 1969. Depuis il vit à New York, dans le monde du spectacle. Entre-temps il avait déjà rencontré Gomelsky et ils se sont retrouvés, devenus amis fermes et indéfectibles. Dès lors il se devait de raconter son incroyable histoire. Elle est à la fois splendide et à peine croyable. On a peine à croire qu’il fut le tout premier manager des Rolling Stones. Et pourtant…

Même si cela n’a duré que peu de temps, l’histoire et les témoignages parlent pour lui. Après, il est incontournable avec les Yarbirds, période Jeff Beck à la guitare plutôt… bien que ce soit lui qui ait trouvé le premier surnom de Clapton : SLOW HAND avant GOD. Puis il part en France et s’occupe de Gong et de Magma. Rien que ça !... Il faut dire que nous sommes à la charnière de la fin des sixties et du début des seventies. Tout change et varie très vite. Le reste est du même tonneau et se laisse lire comme un bel hommage à quelqu’un qui aurait dû être mieux reconnu, tout comme son biographe.

 

Francis Dumaurier

Mon ami Giorgio Gomelsky

Editions Camion Blanc – 250 pages – 28 €

Publié dans musique, PEOPLE, LIVRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article