Licienciements abusifs : comment réagir avec efficacité ?

Publié le par Les auteurs libres

 

Certains se suicident. C'est stupide ! Ne dit-on pas "se tuer au travail" ? En conséquence, " pas de travail, pas se tuer".

D'autres zigouillent leur patron ou foutent le feu à leur lieu de travail. c'est idiot, ils vont se retrouver en taule.

Dans le livre "Cavanna par Cavanna", l'ami du professeur Choron propose la vengeance rêvée, la solution finale : le jour du départ (de préférence un vendredi) enfermer UN CAMEMBERT au plus profond d'un tiroir.

C'était l'humour Hara Kiri, "journal bête et méchant", comme il se définit lui-même à partir de son numéro 9. Un humour un peu "spécial" dont voici un exemple qui ne passerait certainement plus aujourd'hui, période de bien-pensance. Je cite toujours Cavanna, cette fois en 1968 dans un article intitulé êtes-vous un con ?

"Auriez-vous été assez con pour confondre une cabine de douches avec une chambre à gaz ? "

On peut apprécier ou non l'humour Charlie Hebdo... Je me place dans le second cas. Comme l'écrivait le Nouvel Obs' le 20 janvier 2015, Charlie Hebdo peut caricaturer le Prophète mais Dieudonné ne peut pas se dire "Charlie Coulibaly" ? La liberté d'expression est-elle à deux vitesses ? (cliquer ICI).

 

Publié dans humour noir, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article