Une histoire du déhanchement

Publié le par Patrick Bénard

   Bluffé ! Voilà ce qui ressort de ce livre. Après avoir eu peur de lire un pensum, voici une bible obligatoire pour tous ceux qui veulent des références musicales à propos d’un poste qui a suscité bien des reproches. Pour beaucoup être un DJ revient à passer disque après disque, isolé et perché, histoire de mater les titres qui font danser (surtout les filles), et d’enchaîner tant bien que mal des rythmes hypnotiques. Les deux lascars qui connaissent bien leur boulot ont pulvérisé les stéréotypes avec cet ouvrage en débutant avec les radios bien sûr, au début des années 1930. Oui, il s’agit d’une question historique obligatoire pour bien dessiné le contexte. Ensuite ce furent les clubs qui apparaissent après-guerre. Tout cela en provenance des Etats-Unis naturellement. Mais l’Angleterre réplique bien vite dans les sixties jusqu’à l’aboutissement du disco au milieu des seventies. Dès lors un savant dosage sévit entre les teigneux « Madchester » venu de la Haçienda crée par New Order et la soul pop de Michael Jackson ou de Prince. Il faudra, entre temps, aussi compter sur la naissance du Hip Hop, de la House puis de la Techno. Aujourd’hui tout cela se mélange allègrement et il n’existe plus de différence entre la pop, la variété, le funk, la soul et toutes autres sortes citées plus haut. Les DJs ont su faire un amalgame de ces diversités afin qu’un maximum de monde puisse se retrouver sur les dancefloors dès que possible dans une communion parfaite. Unique en France, ce bouquin résonne comme un battement rapide du cœur et un déhanchement du corps sans relâche.

Bill Brewster & Frank Broughton

Last Night a DJ Saved My Life, Un siècle de musique aux platines

Castor Music – 752 pages – 28 €

Publié dans musique, LIVRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article