Un second épisode inconnu de la carrière de Ritchie BLACKMORE

Publié le par Daniel LESUEUR

    Dans le livre BOBBIE CLARKE : PLAYBOY & SHOWMAN, Les Mémoires du batteur de Vince Taylor et Johnny Hallyday de Robert Woodman et Romain Decoret on peut lire ceci :

Une nuit, je rencontre au Speakeasy un guitariste que je connaissais quand il jouait en première partie de Vince Taylor and The Playboys. Ritchie Blackmore me proposa un job dans un groupe qu’il montait. Pas d’audition, juste ma réputation. Parmi les autres musiciens il y avait Nick Simper, le bassiste de Johnny Kidd. Nick avait survécu à l’accident de la route dans lequel Johnny Kidd avait perdu la vie. L’organiste était Jon Lord qui avait joué les Artwoods et les Flowerpot Men sur leur hit « Let’s Go To Francisco ». Il leur fallait aussi un chanteur. Le nom du groupe serait Roundabout.

ROUNDABOUT

Devant un verre de whisky, Ritchie me détailla l’histoire de la formation du groupe. Deux riches businessmen, Tony Edwards et John Coletta, avaient décidé d’investir leur argent dans un groupe pop. Tony Edwards était dans le textile et John Coletta dans la publicité. Ils n’avaient aucune expérience du show-business mais savaient que Blackmore et Jon

Lord étaient de grands musiciens. Ils avaient loué une ferme avec six chambres où je pouvais venir vivre.

J’y installai ma batterie mais il n’y avait pas encore de sono. Nous avons commencé à répéter sans chanteur. Nick Simper, Blackmore, Lord (avec qui je ne m’entendais pas très bien) et moi. Le style que recherchait Blackmore était celui de Vanilla Fudge et d’autres groupes américains avec guitare et orgue comme Iron Butterfly ou The Blues Magoos. Je recommandais Dave Curtis comme chanteur, il était toujours à Paris. Edwards et Coletta lui envoyèrent un billet aller-retour pour une audition. Dave resta quatre jours mais ne put pas chanter car il n’y avait toujours pas de micro ni de sono. Il dut repartir à Paris où l’attendait une tournée avec Michel Polnareff.

Il fallut un mois pour que la sono arrive enfin. Jon et Ritchie firent passer une annonce pour un chanteur. Il y eut 25 postulants que nous avons auditionnés pendant trois jours, quelques-uns excellents, d’autres sans plus. Finalement le vocaliste choisi fut Rod Evans, comme par hasard un vieil ami de Jon Lord qui avait joué avec lui dans les Flowerpot Men ! J’étais en conflit constant avec Lord qui me fatiguait avec ses disques de Jimmy Smith, de plus il buvait beaucoup et son esprit n’avait jamais été ouvert psychédéliquement ! Un jour deux producteurs d’une compagnie de disques vinrent nous écouter, ils supportèrent les longs solos d’orgue de Jon Lord avant de déclarer qu’ils n’étaient pas intéressés. En partant l’un d'eux ajouta « Mais le batteur est sacrément bon ! » Je me sentais enfin justifié…

DEEP PURPLE

Un mois plus tard, Jon Lord m’invite au pub. Je pars avec lui et en sortant de la ferme, je vois un kit de batterie encore rangé dans ses étuis, au milieu de la salle de répétition. Je commence à sentir un lézard !

À notre retour, Ritchie Blackmore et Nick Simper sont en train de jouer avec un batteur, qui se révèlera être Ian Paice, un ami du chanteur Rod Evans dans M.I. 5 et Maze. Quand j’entre, la musique stoppe et je me sens très mal à l’aise. Je demande ce qui se passe, John Coletta répond que le groupe pense que je ne corresponds pas à leur musique et ils m’ont remplacé ! Je lui souligne que j’ai refusé l’offre du Jeff Beck Group et je n’ai pas d’endroit où dormir. Il m’offre 20£ et je peux garder quelque temps la chambre à la ferme. Mais il m’est impossible de continuer à vivre avec une bande de menteurs aux deux visages. Quant aux 20£, c’est une insulte ! Coletta me donne finalement 100£. Je commence à ranger ma batterie et Nick Simper vient me dire qu’il est désolé de me voir ainsi traité. Il était contre cette décision et aurait préféré me voir rester à la batterie. Il sera évincé quelques mois plus tard par le bassiste Roger Glover qui proposera Ian Gillan son ex-partenaire d’Episode Six, pour remplacer Rod Evans aux vocaux. Le nom Roundabout fut remplacé par Deep Purple.

Publié dans musique, PEOPLE, COLLECTIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article