L'ère des Présidents grossiers...

Publié le par Daniel LESUEUR

    Je ne parle pas des Trump, Poutine ou Berlusconi, mais des nôtres. Il est loin le temps où saint De Gaulle traitait, paraît-il, les Français de veaux. C'était méprisant, certes, mais classe ; c'était un mépris bienveillant, quasiment paternaliste, comme celui des "sans-dents" de Hollande. Mais depuis De Gaulle nous avons eu Chirac déplorant "le bruit et l'odeur" que dégageaient certains de nos concitoyens... Sarko et son distingué "casse-toi pôv' con". Et voici que le Mac' en personne y va de sa petite phrase historique concernant nos Français feignants, alcooliques et illettrés qui "foutent le bordel" au lieu de chercher du boulot. Version Fouquet's - Las vegas de "Ils n'ont pas de pain ? Qu'ils mangent de la brioche !", en quelque sorte.

 

Et dire que du haut de la pyramide du Louvre quarante siècles vont, lui aussi, le juger, le mépriser et le condamner à l'oubli, à une ou deux lignes minables dans les livres d'histoire !

Souhaitons que le prochain Président - d'abord, arrive plus tôt que prévu - et ensuite ne termine pas son discours d'intronisation par un "Putain, cinq ans, fait chier" !

 

 

Publié dans PEOPLE, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article