L'artichaut et la truite, deux scandales, pas sanitaires mais presque

Publié le par Daniel LESUEUR

75% du miel mondial contient des pesticides qui déciment les abeilles. Encore un petit effort, on sera à 100%. Ouf, c'est pas trop tôt !  Maintenant que nous sommes parvenus grâce à Monsanto à nous débarrasser des abeilles, saloperie de petit insecte qui te pique quand tu la fais chier... et qu'on n'a pas perdu au change puisqu'on peut importer de Chine ou d'ailleurs du miel bien dégueu' fabriqué sans la moindre intervention de ces redoutables hyménoptères de la superfamille des apoïdes, il serait temps de s'attaquer à deux autres fléaux : l'artichaut et la truite.

L'ARTICHAUT

Comment un légume aussi rétrograde peut-il continuer de fleurir sur nos étals ? Encore un coup des Bretons. Ils sont obstinés, ceux-là !

L'artichaut, une fois que t'as fini de le bouffer, t'en as encore plus autour de l'assiette qu'avant de commencer. A une époque où on demande au quidam de trier ses déchets.... Je pense que les Espagnols, très doués pour fourguer des fraises immangeables à la planète entière, seraient tout à fait capables de faire pousser des artichauts qui tiennent moins de place. je vois pas l'intérêt de faire cuire un truc de 500 grammes pour en bouffer 20 grammes, c'est stupide...

LA TRUITE

Voilà un poisson qu'il est bon. Mais qu'est-ce qu'on est emmerdé avec ses arêtes. Sans aller jusqu'à déterrer le docteur Menguélé, il doit bien y avoir dans les laboratoires japonais ou américains des mecs qui seraient capables, contrairement à nos connards de pisciculteurs qui continuent à les élever dans des bassins en eau douce, de faire pousser des truites sans arêtes. Une bonne alimentation à base d'OGM et d'hormones de décroissance devraient pouvoir leur ôter, en deux ou trois générations de truites, les trois-quarts de leurs putains d'arêtes qui se plantent dans la gorge. La truite est DANGEREUSE. Dépourvue d'arête, non seulement elle perd sa dangerosité, mais en plus elle perd du volume et du poids inutiles. La truite, elle a besoin de ses arêtes pour nager. Si on l'empêche de nager, elle n'en n'a plus besoin. On pourrait rapidement les élever dès la naissance dans des boîtes taille "boîte de sardine". Y a pas de raison pour que la truite vive "grand standing" alors que les poules vivent en batterie (cliquer ICI).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article