Histoire d'un label de disques : Crypto

Publié le par Mike LECUYER

 

 

( Texte sous licence Creative Commons CC-BY-SA)

Crypto était un label indépendant français créé par Jean-Claude Pognant et le groupe Ange (dont il était le manager).

Les débuts De 1964 à 1966, Jean-Claude Pognant, passionné de musique programme des groupes de rock et de pop au Memphis Club à Selconcourt (25), il crée également l'association Rock Story Club qui éditera 2 fanzines "Shake" (1965-1967) et "Rock n roll Actuality" (1966-1968) et enfin plus ambitieux "Music Actuality" (mais le premier numéro aura la malchance d'être lancé en plein mai 68 !) dont la publication cahotique s'arrêtera fin 1969.

Caepe Pognant crée ensuite la société CAEPE "Compagnie Artistique Européenne de Promotion et d'Edition" (toujours à Seloncourt) qui publie un 33-tours de l'américain Sony Burgess (enregistrements venant de Razorback Records) et deux 45-tours (Ange et Introversion). Disques très difficiles à trouver aujourd'hui.

Arcane Fin 1971 l'agence de spectacles Arcane est créée (90, Belfort) pour s'occuper des deux groupes précités plus quelques autres groupes pop français et anglais et qui va également devenir un label indépendant en 1973 et sera distribué par Eurodisc.

La première référence sera le 33-tours de Mona Lisa "L'escapade" 87015 (novembre 1974). Mais en 1976 la société anglaise Arcade demande à J-C Pognant de changer le nom de son label car elle le trouve trouve trop proche du sien ! Le manager français en profitera donc pour changer de nom... et de distributeur.

Crypto

Le label s'appellera désormais Crypto mais gardera le même logo : une guitare-scorpion. Pognant signera en septembre 1974 un contrat de distribution pour la France avec RCA. Quelques belles réussites commerciales ne suffiront pas à maintenir la société à flots qui dépôse le bilan auprès du Tribunal de commerce le 17 avril 1979 mais obtient une continuation d'exploitation.

Jean-Claude Pognant s'associe alors avec Harry Lapp (HLO) et Crypto déménage à Strasbourg... pour une petite année seulement. En septembre 1980, Pognant reprend sa liberté et le label retourne à Belfort. La socièté arrête ses activités de production fin 1981 et vend son stock de disques à Wotre Music (qui deviendra Fnac Music).

CD Certains disques sont réédités en CD par MUSEA et SPALAX MUSIC pour la France et par BELLE ANTIQUE pour le Japon.

Livre Pognant, sous le nom Jean-Claude Vincent, retrace en 1996 toute cette épopée et ses souvenirs sous le titre "Seventies" (Crypto Edition - 90, Offemont).

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article