Glyphosate : et le principe de précaution, bordel !

Publié le par Daniel LESUEUR

Ecologie contre cupidité...

Sous des abords patelins, le principe de précaution est vicieux. D'abord, vous constaterez que ce terme ô combien souvent évoqué, a été mystérieusement passé sous silence dans l'affaire du glyphosate. Mais même... Il faut savoir, comme dans tout bon contrat qui se respecte, qu'il y a toujours une petite ligne vicieuse :

Le principe de précaution, selon lequel l'absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l'adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à un coût économiquement acceptable.

Et voilà, toute la question est là : la santé des Européens, oui... mais pas si ça risque de faire perdre du fric à l'ami Monsanto et à tout ceux qui en croquent.

La question devait être réglée mercredi midi...   Le destin du glyphosate pouvait être réglé en Europe. Hélas, pas de miracle... c'eut été une énorme surprise, un revirement totale, une prise de conscience inattendue...

Résumé des faits...

Si l'on veut s'en tenir à un simple souci de protection de la santé des Européens, tout aurait pu être réglé ce matin, le glyphosate mis "hors d'état de nuire" le 15 décembre, date de l'expiration de son autorisation. Plié, bouclé, on n'en parlerait plus. Mais c'est sans compter les "conflits d'intérêt". Le bon Travert, de porc, souhaite en remettre une couche pendant 5 à 7 ans... tandis que l' "écolo" Hulot, oh là, qui pourrait très bien taper du poing pour que l'interdiction soit effective le 15 décembre, euh... finalement, tout bien réfléchi... Hulot, hé là, il en reprendrait bien une louche, de glyphosate, pendant trois ans. Hululons avec lui ! (avez-vous remarqué que depuis hier Hulot a la gueule tuméfiée... Overdose de Round Up dans son alimentation, ou discussion musclée avec les agents de Monsanto ?)

Dans un cas comme dans l'autre, Tavert 5 ans ou hulot 3 ans, les empoisonneurs se frottent les mains...

Ni Travert ni Hulot n'y gagneront en image. Mais que représente l'image publique face au tiroir-caisse ?

Ils ont pas les couilles !

coup de théâtre : L'Union Européenne a annoncé le report du vote sur la prolongation de l'utilisation du glyphosate. Une nouvelle réunion aura lieu à une date ultérieure... lev temps que tous les pots de vins soient parvenus ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article