Suggestion à MACRON : pour faire des économies et redonner du pouvoir d'achat (138€ par an), fermons France Télévisions

Publié le par Daniel LESUEUR

  Malgré toutes les publicités qui polluent ses antennes, malgré la redevance (138€ par foyer), France Télévisions est encore déficitaire de 50 millions.

Gabegie !

Sans la moindre décence, France 2, après le refus de Michel Onfray de participer à l'émission politique de Léa Salami, déclara :  "Nous sommes comp­­tables de l'argent public, et devons rester raison­­nables sur les budgets". 

Raisonnables sur les budgets ! On évoque une somme de 2 000 € par émission. 2 000 € pour Michel Onfray. Lorsqu'on songe que la même chaîne dépense chaque mois 40 000 € pour se payer Ruquier et sa clique, on hallucine ! En comparaison, une chaîne privée, TF1, qui sait que nous avons vraiment besoin de Jean-Pierre Pernaut à 12h58 pour nous indiquer le temps qu'il fait, le rémunère selon Télé 2 Semaines, 50 000 € par mois. C'est UTILE, la météo à 12h58 ; ça évite de se faire CHIER à regarder par la fenêtre le temps qu'il fait.

Pourquoi le service public paie-t-il des sommes astronomiques à des sociétés de prod' qui se GOINFRENT et le grugent ? Qui veut gagner des millions ? Quel besoin de confier à Endemol la préparation d'une émission comme Les enfants de la télé alors qu'avec tout ce qui se trouve à l'INA, y a de quoi faire. Et, MIEUX... ne PAS REGARDER cette émission qui sera truffée de publicités, puisque des MILLIONS de clips sont disponibles sur YouTube. Et au moins on peut les choisir. Nul besoin de Ruquier, Arthur ou autres. Combien coûte au contribuable une seule émission de ON N'EST PAS COUCHéS ou LES ENFANTS DE LA TELE ?

Et n'est-il pas SCANDALEUX - car nous sommes nombreux dans ce cas - de filer 138€ chaque année pour financer des chaînes... QUE NOUS NE REGARDONS JAMAIS ?

Et dire que c'est le ministère de la Culture qui en est en charge ! LA CULTURE !

On n'en n'a pas besoin, de France télévision...

- les gens cultivés ou qui veulent l'être ont Arte

- ceux qui aiment les conneries ont un très vaste choix d'une cinquantaine de chaînes. Sans chercher loin,  ne serait-ce qu'avec TF1 et M6, sur une journée de 24 heures, on peut remplir 48 h de conneries.

- en ce qui concerne les infos généralistes, on les trouve GRATUITEMENT (pour le téléspectateur) 24 heures sur 24 sur BFM TV, C NEWS, LCI...

- en ce qui concerne les infos "France profonde" (le cours de la betterave sur le marché de Mézigues-en-Broutoir) on n'en a rien à branler. Les journaux locaux de FR3, ça ne présente aucun intérêt, on survole ça dans le quotidien régional le matin en allant boire son café au bistrot du coin.

En résumé... LE SERVICE PUBLIC AUDIOVISUEL NE SERT à RIEN. Balançons-le !

à lire, l'article de Libé : cliquer ICI).

Publié dans MEDIAS, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article