Politique frictions

Publié le par Patrick Bénard

  Dans son nouveau livre l’auteur s’attaque à la vie quotidienne de milliers de gens qui vivent la galère d’un chômage programmé. Ici il s’agit d’un abattoir placé en liquidation judiciaire et qui ne trouve pas de repreneur. Un secrétaire d’Etat (plutôt de gauche) vient voir plusieurs fois l’état des lieux et tente de négocier avec la direction et les syndicats. Jusqu’à ce qu’il soit séquestré par les ouvriers qui ne veulent pas perdre leur travail. Alors la situation échappe à tout le monde. D’un côté comme de l’autre.

Le parti-pris pour décrire cette semaine décisive est intéressante. L’auteur se met dans la peau d’un certain nombre de personnages, d’acteurs passifs (simple salarié, observateur, un tireur d’élite du GIGN) ou actifs (le secrétaire d’État, sa conseillère, un syndicaliste, des salariés engagés dans la séquestration). Il vit intensément leurs sentiments, ce qui donne un ouvrage tour à tour prenant, drôle, excitant, surprenant, surtout lorsque l’homme politique, pas forcément atteint du syndrome de Stockholm, propose d’organiser une fête pour rallier la cause populaire avec un concert (en guest Pierrick Pédron) et des pom pom girls. Un livre politique et sensible.

 

Arno Bertina

Des châteaux qui brûlent

Editions Verticales – 420 pages – 21,50 €

Publié dans LIVRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article