... à titre provisoire...

Publié le par Patrick Bénard

  Tout d’abord précisons qu’il ne s’agit que d’un jeu d’épreuves. Il y aura sans doute quelques modifications à prévoir, surtout dans le titre. The Only Ones (les Uniques) ne sont jamais mentionnés dans le livre, remplacées par le terme « Vivace Dolls ».

C’est avant tout un livre de science-fiction ou plutôt d’anticipation. Nous sommes à New York dans monde ravagé par différentes pandémies successives. Tout n’est que survie. Il existe pourtant au moins une exception, Moïra, qui se trouve immunisée contre toute les maladies mortelles. Mais elle est inculte, ne sait ni lire ni écrire et ne sait même pas ce qu’est un enfant.

Jusqu’au jour où elle en a une : une fille, Ani, sortie des cellules de clonage d’un laboratoire non officiel. Dès lors elle va devoir apprendre à se battre dans un monde hostile tout en élevant sa fille du mieux qu’elle le peut.

Ecrit sous une forme quasi parlée, histoire de se mettre davantage dans la peau du personnage et sa façon de comprendre les choses. C’est un livre intriguant qui nous promet tout sauf un monde meilleur et qui pose à nouveau la question du clonage et du seul espoir de faire perdurer une planète qui ne peut plus s’accoupler.

Voici donc le premier livre d’une des figures légendaires du journalisme rock, punk et féministe. Elle a travaillé sur des essais autour de Patti Smith et de Marianne Faithfull notamment.

 

Carola Dibbell

The Only Ones

Le Nouvel Attila – 400 pages –

(sortie le 7/09/2017)

Publié dans LIVRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article