Explication du sigle LREM = Le Roi Emmanuel Macron !

Publié le par Les Auteurs libres

Au départ, c'était une blague de potache du type "Je vais me présenter juste pour emmerder les autres".... D'ailleurs, comme dans les bandes dessinées, il avait mis un point d'exclamation à la fin de "En marche"...

Tout comme Valérie Pécresse, qui est loin d'être une andouille (c'est bien simple, elle me fait penser à Roselyne Bachelot. C'est tout dire). Valérie Pécresse, elle aussi, lança en juillet 2017 son mouvement politique pour de rire, visant, non pas l'Elysée (je pouffe !) mais au moins comme la Bachelot : participer à une émission de télé régulière sur une chaîne réputée intellectuellement. Pas Arte, plutôt Télé-Achat ou La Chaîne Météo. Valérie Pécresse, donc, lança son mouvement appelé Libres !... avec un point d'exclamation à la fin ! (moi aussi j'en mets un, na !). Et, reconnaissons à ce parti cette qualité : sa discrétion ; on en n'entend JAMAIS parler.

" Un point d'exclamation est comme rire de vos propres plaisanteries » ( formule de F. Scott Fitzgerald qui, curieusement, était le chef de file de... la Génération perdue. Celle de Macron et Pécresse, c'est plutôt la Génération foutue. Après les Trente Glorieuses, les Trente Merdeuses).

... ça voulait bien dire ce que ça voulait dire : c'était de la blague, pour rigoler : Macron, il avait PAS DU TOUT ENVIE d'être à la tête d'un pays de feignants, de crétins, de cyniques et d'alcooliques. Lui, son truc, c'est Las Vegas comme Sarko, c'était Le Fouquet's... et le voilà à la tête d'un pays de "sans-dents" qui n'ont même pas le courage de traverser la rue pour trouver du travail. Encore une… Génération perdue.

Y a du Trump dans son incapacité à contrôler ses propos fielleux voire hargneux. Le porte-parole du gouvernement d'il y a un an, le délicat Castaner, au grand Jury Europe 1, avait tenté  de modérer les propos de son boss :

 « Je crois que les Français ne sont pas totalement idiots".

Ouf !

... à un moment où tout le monde se revendique de De Gaulle, le Mac' ne devrait pas tarder à ressortir la phrase que l'on prête au général : "Les Français sont des veaux, ils ne cessent de beugler"... C'est d'ailleurs à peu près ce qu'il a dit à une brave retraitée le 4 octobre, en parlant de De Gaulle :

“On pouvait parler (avec lui) très librement (mais) la seule chose qu'on n'avait pas le droit de faire, c'était de se plaindre

En clair, "Mémée, fais pas chier". Il lui a gentiment mais fermement expliqué qu'elle vivait mieux qu'en 1958. Elle, la conne, elle était même pas au courant, qu'elle vivait mieux qu'en 1958. Mais Manu le savait, lui, que la mémée elle vit mieux aujourd'hui qu'en 1958.

Et dire qu'il y en a qui croient que Manu n'est pas près du petit peuple… Quel démenti, quel camouflet pour ses détracteurs !

En attendant je l'imagine, le Mac', à la tête de son pays de couillons, comme Chirac aux Guignols de l'info, et tout fier de son franc-parler qui fait son charme :

" ah putain encore quatre ans à supporter ce royaume de merde"...

Tiendra ? Tiendra pas ?

 

 

 

 

 

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Si c'est cela il nous aura bien fait marché mais après la loi qu'il a faite je crains qu'il nous mette au pas !
Répondre