Bill Wyman producteur de 1967 à 1973...

Publié le par Daniel LESUEUR

Bill Wyman producteur de 1967 à 1973...

En 1967 Bill Wyman se sentit l'âme d'un producteur... mais ses efforts furent vains.

... ça commence avec The Warren Davis Monday Band, dans un registre pop – rock- r'n'b, un groupe qui sortira au mois de mai un 45-tours (« I Don't Wanna Hurt You » / « Wait For Me ») avant de disparaître corps et biens.

... ça continue avec le groupe The END. Une belle aventure qui s'achève en eau de boudin !

Dans son édition du 9 mars, le Melody Maker informe ses lecteurs que Bill Wyman est en studio pour la réalisation de l'album du groupe The End intitulé Introspection, à paraître évidemment sur Decca puisque c'est la maison des Rolling Stones.

Les fans n'auront plus qu'attendre, et patiemment, puisque l'objet en question sortira fin 1969 alors que les premières séances remontaient à juillet 1967. Et fin 1969, la mode psychédélique sera passée, ce qui conduira le disque directement dans les bacs de soldes.

Le groupe The End étaient des amis des Stones depuis 1963 ; à l'époque The End s'appelaient The Innocents et accompagnaient des chanteurs comme Mike Berry, Jet Harris et John Leyton. Plus récemment la formation accompagnait Elkie Brooks. Leur première collaboration avec Bill Wyman se concrétisa mi-1965 par un 45-tours, « I Can't Get Any Joy » / « Hey Little Girl ».

Pour Introspection, Wyman écrivit deux titres, « Shades Of Orange » et « Loving, Sacred Loving » que les collectionneurs attribuèrent à tort aux Rolling Stones eux-mêmes, période "Their Satanies Majesties Request", au point de les retrouver sur disques pirates comme soit disant inédits de la bande à Jagger.

Après cet échec patent, trois des membres de The End s'en iront former le groupe de hard rock Tucky Buzzard (cinq albums au compteur entre 1969 et 1973) toujours produits par Bill Wyman.

Publié dans musique, COLLECTIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article