Screamin' Lord Sutch en voie de réhabilitation

Publié le par Daniel LESUEUR

Screamin' Lord Sutch en voie de réhabilitation

Dans son édition du 6 mai (cliquer ICI), le Mirror explique que, finalement, l'excentrique Screamin' Lord Sutch était un visionnaire puisque tout, ou presque, de ce qu'il avait proposé du temps de son éligibilité s'est finalement concrétisé depuis.

Lord Sutch, un personnage hors-normes...

Rares sont les chanteurs de rock qui, en vrac, montent une radio (le seul moyen de faire diffuser ses disques), font de la politique -en 1963, il se présente aux élections parlementaires, arrivent sur scène dans un cercueil, adorent leur maman et se pendent après la mort de celle-ci. Sutch, lui, a coché les cinq cases.

Ce fou hurlant mort en 1999, ancien plombier-garagiste-laveur de carreaux mégalomane, n’était certes pas un grand chanteur et en avait pleine conscience. En dilettante il… papillonnait, il était lunatique, dirons-nous et n’eut jamais une démarche très professionnelle

Il fonda le Monster Raving Loony Party et se présenta aux élections à plusieurs reprises. Ses idées, finalement, mais sans qu’on lui attribuât le moindre crédit jusqu'à cet article du Mirror (au contraire, on le prenait pour un dingue), passèrent des années plus tard, comme notamment la fin du monopole radiophonique et l’abaissement de l’âge pour pouvoir s’inscrire sur les listes électorales. Il réclama aussi l’ouverture des pubs toute la journée et l’instauration du passeport pour les animaux de compagnie... et l'interdiction aux voitures de certains quartiers de Londres. Aujourd'hui, nombreuses sont les voies piétonnes dans la capitale britannique.

Publié dans Société et modes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article