Bob Dylan dans le domaine public : Newport 1965

Publié le par Daniel LESUEUR

Bob Dylan dans le domaine public : Newport 1965

Pour Bob Dylan, le festival de Newport fut tout sauf un long fleuve tranquille... mais il faut bien admettre que Newport, c'est un festival folk et qu'en toute logique la guitare rock et électrique était loin d'être la bienvenue, comme il en fit l'amère expérience en 1965 pour sa troisième apparition.

En 1963, il est acclamé lorsqu'il se joint à Joan Baez et Peter, Paul and Mary pour une version de "Blowin' In The Wind"

En 1964, il est la vedette avec des titres comme "With God On Our Side" and "Mr Tambourine Man".

Mais en 1965 Dylan goes electric… il vient tout juste de sortir, cinq jours plus tôt, "Like A Rolling stone" qui est tout sauf FOLK !

Le 24 juillet il a interprété trois titres folk, "All I Really Want to Do", "If You Gotta Go, Go Now", and "Love Minus Zero/No Limit" mais le lendemain, grand admirateur du Paul Butterfield Blues Band, il a décidé d'être résolument rock.

Coincé entre deux prestations véritablement traditionnelles dans l'esprit folk, Cousin Emmy et les Sea Island Singers, il va avoir un mal fou à résister aux huées. Il n'a pas encore rencontré ses amis du BAND. Ce jour-là il est accompagné par Mike Bloomfield - lead guitar, Al Kooper - orgue, Sam Lay - batterie, Jerome Arnold - basse, Barry Goldberg - piano.

Pendant deux ans, il se trouvera toujours des gens pour le traiter de "Judas" ou de "traître" pendant ses concerts. A tel point que ce 25 juillet 1965, il quitta la scène en pleurs avec sa guitare électrique, pour revenir plus tard avec une guitare acoustique. Il constate qu'en plus il n'a pas d'harmonica convenable pour la performance, et en réclame un au public !

Epoque controversée pour Dylan dont les admirateurs voient d'un mauvais œil le fait qu'il abandonne le folk au profit du rock, plus commercial.

La commercialisation du poète contestataire ! C'est cette performance controversée que vous pouvez découvrir encliquant ICI.

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article