Il y a 40 ans, les débuts de Michel Jonasz

Publié le par Daniel LESUEUR

Il y a 40 ans, les débuts de Michel Jonasz

Michel Jonasz, peu connu du temps où il enregistrait sous le pseudonyme de Kingset, connaît enfin le succès mérité en 1975 et s’affirme avant tout comme un chanteur à album ; il réalise quand même une belle percée en 45 tours avec “Les Vacances Au Bord De La Mer” dont l’atmosphère évoque les séjours estivaux d’antan.

Né en 1947, Michel, enfant, écoute surtout la musique tzigane de ses grands-parents hongrois. Au lycée, il est régulièrement premier en... pitreries. Les maths l'ennuient ; il leur préfère les disques des Chaussettes Noires ou de Brel, Brassens, Ferré et Piaf. Le choc de sa vie, pourtant, c'est « What I'd Say » par Ray Charles.

En 1963, au Salon de l'enfance, il s'inscrit au Concours des idoles, et interprète une chanson de Sylvie Vartan. La semaine suivante, ô miracle, il apprend qu'il est sélectionné parmi des centaines de concurrents pour participer à la grande finale.

Curieusement, Michel méprise la convocation et se lance dans la peinture.

Au bout de deux ans, ras le bol de la gouache, il s'inscrit aux courts d'art dramatique. Mais la musique le titille à nouveau.

Pas plus pianiste que vous et moi, il persuade néanmoins un groupe local, Kenty et ses Skylarks, de l'engager. Puis il rejoint les Lemons et enfin Kingset, une véritable formation de huit musiciens. Rien ne marche pourtant. De guerre lasse, il devient le pianiste de Christophe, le temps d'une tournée en Italie. Puis il voyage (1970), de Beyrouth à New York. Il compose des chansons pour "les autres", mais "les autres" n'en veulent pas. Tant pis (tant mieux !), il les enregistre pour son propre compte. « Dites-moi » et « Super nana » obtiennent un succès d'estime (1974). Son deuxième 33 T, « Changez tout », lui apporte la gloire (1975).

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article