La grande surface ne fait pas de détail !

Publié le par Daniel LESUEUR

La grande surface ne fait pas de détail !

Faire les courses est parfois fastidieux... mais c'est révélateur du mode de fonctionnement de notre... société libérale.

Deux expériences en grande surface...

1° LES OEUFS

Récemment j'avais besoin de 4 œufs. Je fonds sur le rayon des œufs en vrac, m'empare des quatre qui m'étaient nécessaires, et les range dans les emballages spécialement destinés à cet usage qui sont, précisons-le, des emballages prévus pour six. A la caisse, surprise, on me facture 4 œufs à 60 centimes, soit un total de 2,40€. Or la boîte pleine, donc de 6, m'aurait coûté 2,20€... pour les mêmes œufs évidemment.

Bon, ça me servira de leçon, la prochaine fois je remplirai ma boite... mais quelle incitation au gâchis !

2° LES LéGUMES AU DéTAIL

Surprise, l'aubergine et le poivron sont désormais vendus à la pièce. "ON S'EN FOUT", vous entends-je hurler. Bin non, on s'en fout pas !

D'abord... Il est à craindre que le prix va augmenter. C'est même certain ! Mais surtout...

Mère nature, dans sa grande sagesse, fait pousser des petits, des gros, et des légumes de taille moyenne. Ce sont donc des légumes de diverses tailles qui devraient arriver sur nos étals. Mais dans ce cas, le client, pas fou, pour le même prix, choisira plutôt un GROS légume qu'un PETIT légume. Donc le distributeur va fournir à la grande surface des légumes TOUS DE LA MêME TAILLE, bien calibrés. Et l'agriculteur, lui, va encore rajouter une tonne de pesticides,; d'engrais et d'autres saloperies pour que ses légumes soient calibrés tous de la même taille, sinon on lui refusera son produit... à moins qu'il préfère les importer de Tchernobyl ou Fukushima...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article