Disques de collection : les picture discs du label Vogue, 1946 (suite)

Publié le par Daniel LESUEUR

Disques de collection : les picture discs du label Vogue, 1946 (suite)

Une centaine de picture discs VOGUE sont publiés en un an environ. Malheureusement, Saffady a conçu l'affaire en artiste plus qu'en homme d'affaires, et plusieurs facteurs le conduisent rapidement à la faillite:

1) Dans un premier temps, il sous-estime les délais de fabrication et de mise en place. La première série de disques, prévue pour janvier, ne fut mise en place que le 6 mai: Tom Saffady avait “inventé" un nouveau procédé de reproduction de disques à grande vitesse, idéal en théorie... mais incapable de fonctionner dans la réalité ! Il fut contraint de remplacer, en catastrophe, l'idyllique engin par 42 presses à disques ordinaires, dont la capacité de production n'était chacune que de 40 disques à l'heure. Ce qui fait que ses disques n'arrivèrent en magasin que plusieurs mois après sa conférence de presse. Le temps pour le public d'en avoir oublié l'existence!

2) Ses disques étant beaucoup plus chers, ils se vendent mal auprès du grand public.

3) Les rentrées financières n'étant pas florissantes, il n'a pas suffisamment d'argent pour conserver ses vedettes; les plus talentueuses partent pour enregistrer sur d'autres labels. Lâchement abandonné par les stars en puissance, Saffady se retrouve avec les "nanars"... ce qui précipite sa faillite, officiellement déclarée le 30 août 1947.

L'échec de la firme Vogue est regrettable

Saffady avait l'oreille musicienne et suffisamment de flair pour discerner le talent : dans son écurie, on note la présence d'Art Mooney qui fera bientôt carrière chez M.G.M. avec, notamment, le célèbrissime thème du Pont de la Rivière Kwaï. Entre le lancement et la fermeture de la firme Vogue, il ne s'est écoulé que quelques mois.

Le brillant Saffady ne survivra guère à sa création: il meurt l'année suivante, d'un ulcère, à l'âge de 38 ans. Pourtant la beauté des illustrations (plus que la qualité intrinsèque des enregistrements) ont fait de Vogue le label de référence en matière de picture discs. En outre, on a récemment découvert une anecdote d'une importance capitale pour les collectionneurs et pour les historiens de la musique populaire: c'est pour cette firme que Bill Haley a gravé ses premières notes de musique… et cela en 1946, soit 8 ans avant d'enregistrer son fameux Rock Around The Clock!

Aujourd'hui fort recherchée par les collectionneurs du monde entier, la série des 78 tours picture discs Vogue est d'autant plus difficile à traquer qu'aucun catalogue n'en fut publié durant sa courte existence, et que les matrices furent détruites après l'annonce du crack. Certains disques de la série ont néanmoins été réédités sous forme de fac-similés, en tirage limité, en 1999.

En France, également, parurent de superbe PICTURE DISCS 78-tours (cliquer ICI)

Publié dans COLLECTIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article