Rock around the clock : toute la vérité, rien que la vérité

Publié le par Daniel LESUEUR

Rock around the clock : toute la vérité, rien que la vérité

En 1954, on trouve Bill Haley dans le hit-parade américain avec « Shake, rattle and roll ».

Le 12 avril, il retourne en studio pour enregistrer l'hymne éternel à ce rythme nouveau et révolutionnaire : « Rock around the clock ». Le succès, néanmoins, n'est pas exact au rendez-vous. Ce n'était d'ailleurs que la face B de "Thirteen Women (and Only One Man in Town)", sorti sur Decca en mai 1954. Les auteur-compositeur sont Max C. Freedman et James E. Myers sous le pseudonyme Jimmy deKnight. Tous deux confessent avoir écrit « Rock around the clock " pour Bill Haley. pourtant il avait été enregistré précédemment (un mois plus tôt, le 20 mars) par le groupe Sonny Dae and His Knights. Bill Haley, pourtant, le jouait sur scène depuis deux ans... mais son producteur de disques, qui détestait James E. Myers, ne le lui avait pas encore laissé l'enregistrer sur disque.

Il faut attendre l'année suivante (1955) pour que la chanson accroche réellement le grand public, grâce à son apparition au sein de la bande sonore du film « Blackboard Jungle » ( " Graine de violence »). Un film dans lequel on peut voir, autour de Bill, le saxophoniste Rudy Pompilli et le guitariste Frannie Beecher. Et les journalistes du monde entier d’écrire : « ‘Rock around the clock’ avec Frannie Beecher à la guitare et Rudy Pompilli au sax ».

En fait, le film avait été tourné en play-back et Rudy et Frannie faisaient semblant de jouer ; les véritables musiciens du disque étaient Danny Cedrone à la guitare solo et Joey d’Ambrosia au sax. Lors de cette session, qui produisit également « Thirteen women », Bill était entouré en outre, de Marshall Lytle à la basse, Billy Guesak à la batterie, Billy Williamson à la Steel et Johnny Grande au piano silencieux (à suivre en cliquant ICI). Pour en savoir plus sur le rockabilly, voir "ROCKABILLY FEVER " de Michel ROSE (386 pages), éditions camion Blanc, référence ECB 272, sortie janvier 2015.

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article