Le génie et la grâce de Buddy Holly

Publié le par Daniel LESUEUR

Le génie et la grâce de Buddy Holly

John Lennon ne s'y était pas trompé : son admiration pour le rocker à lunettes n'était ni feinte, ni injustifiée, comme on peut s'en rendre compte à l'écoute de ses derniers enregistrements réalisés quinze jours avant de mourir, seul chez lui, juste à la guitare (pour écouter,CLIQUER ICI).

En décembre 1958 Buddy acheta un magnétophone Ampex à son producteur Norman Petty et l'utilisa également en janvier 1959.

Après sa mort, le magnétophone fut récupéré ainsi que la bande magnétique qui l'accompagnait. Quatorze chansons, juste des maquettes, furent ainsi découvertes et, ensuite, refaites en studio avec accompagnement complet. C'est ainsi que purent sortir, après sa mort, des chansons qui grimpèrent au hit-parade.

De pures merveilles, pourtant...

Malgré le succès de Peggy Sue, aux USA on le croyait déjà fini

Dès l'automne 1958, on conseillait à Buddy Holly de "changer de style"

Son producteur / manager notamment voulait le persuader qu'il ne pourrait pas bien longtemps encore continuer à dominer les hit-parades grâce au rock'n'roll, genre musical que Petty n'était pas le seul à considérer sur la voie du déclin.

Vingt ans plus tard, pourtant, Paul McCartney, qui n'est pas, c'est le moins qu'on puisse dire, réputé pour être mauvais en affaires, rachetait les droits d'édition musicale des chansons de Buddy, dont notamment cette « Peggy Sue » qui passait toujours autant à la radio.

Pourquoi des professionnels du show-business proclamaient-ils à la fin des années 50 que le rock'n'roll était mort et presque enterré ?

La réponse se trouve sur les actes notariés rédigés après la mort de Buddy et à la "une" des magazines américains de début 1959 : l'annonce de sa mort fit grand bruit en Grande-Bretagne, mais dans son propre pays, elle fut éclipsée par celle des autres chanteurs qui l'accompagnaient dans l'avion fatal, Ritchie Valens (au top avec « Donna » et « La Bamba ») et J. P. Richardson, alias Big Bopper, cet ancien animateur de radio devenu chanteur en vogue grâce au tube « Chantilly Lace ».

Bref, aux Etats-Unis, la variété gagnait du terrain sur le rock

Buddy laissait un bien piètre héritage. En "espèces sonnantes et trébuchantes", trois fois rien... Quant à son témoignage artistique, il pouvait sembler falot, en 1959 : 47 chansons, seulement, avaient été publiées de son vivant. Certaines d'entre elles, cependant, devaient marquer à jamais quatre jeunes gens de Liverpool. John Lennon reconnaissait volontiers que ce nom de "Beatles" (déformation de beetles, scarabées ) leur était venu en pensant aux "Crickets", nom de la formation qui accompagnait Holly. Il vouait, en outre, une incommensurable reconnaissance à Buddy pour avoir eu le courage de porter des lunettes, malgré son statut de vedette. John avait longtemps dissimulé qu'il portait cet attribut considéré comme disgracieux par tout rocker qui se respecte...

Nul n'aurait cru, début 1959, que ses modestes succès connaîtraient un regain d'intérêt auprès d'un public de plus en plus vaste au fil des ans.

1959 : des doutes quant à l’avenir du rock

Les maisons de disques déclarent que le rock'n'roll a fait son temps

Les ventes de disques sont au ralenti, même celles d’Elvis et de Buddy Holly. Les scandales se multiplient : Chuck Berry est en prison, Jerry Lee Lewis le suivra-t-il ? Le coup fatal a été porté par la révélation du système en vigueur, dit "payola"

Quelle pratique monstrueuse se cache donc derrière ce mot que personne ne connaît, le « payola » ?

Payola = graisser la patte pour faire grimper frauduleusement un disque au hit-parade

"PAYOLA": « pot de vin ».

Sous cette curieuse appellation se cache une pratique qui existait aux Etats-Unis dans les années cinquante… Dès le début de l'enquête en 1959, le rock'n'roll disparut pratiquement des médias, conduisant à une chute vertigineuse des ventes de disques de rock et des droits d'auteurs afférant. Alan Freed, célèbre animateur de radio qui aimait bien "en croquer" lorsqu'il apportait son support à un nouveau disque, fut poursuivi en justice pour ce motif, et eut sa carrière brisée.

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article