WAR CHILD par JETHRO TULL...

Publié le par Daniel LESUEUR

En octobre 1974 sortait le septième album de Jethro Tull, "WAR CHILD", aboutissement d'un sans-faute entamé en 1968. Sept albums si différents les uns des autres qu'on aurait pu les croire émanant de groupes différents. Ce qui n'est pas totalement faux (sauf pour le 5e et le 6e un peu semblables) :

- 1968 : 1969 : changement de guitariste au deuxième ("Stand Up"), Martin Barre imprimant une couleur plus progressive au groupe préalablement pop-rock-blues via Mick Abrahams de l'album "This Was" au titre prémonitoire

- 1970 : envol classico-prog avec l'arrivée aux claviers de John Evan sur le très classieux "Benefit"

- 1971 : on frise le hard avec "Aqualung" et son tube "Locomotive Breath"... qui ne doit pas faire dédaigner le formidable "My God" qui ouvrait la seconde face de l'album vinyle

- 1972 : 1973 : épopée épique (pléonasme ?) avec "Thick As A Brick" et "Passion Play", longues suites unanimement conspuées par la critique britannique (il est vrai que, dans "Passion Play", l'histoire, le conte parlé plus que chanté placé en plein milieu, "cassait" la merveilleuse ambiance. Quelle idée avait bien pu leur passer par la tête de vitrioler le concept astucieux du titre unique sur 35 minutes?)

- 1974 : retour aux sources pop-rock avec ce "War Child" qui ressortit en édition de luxe fin novembre 2014.

WAR CHILD

L'édition ORIGINALE EN VINYLE comptait dix titres. Le CD de 2002 en comptait 17. En 2014, le coffret de luxe en propose le double avec, en bonus, un DVD. L'œuvre a été remixée par Steven WILSON, brillant artiste encore trop peu connu sur qui sortira fin mars / début avril aux éditions Camion Blanc le livre sous-titré The Dark Side of the Prog écrit par Frank Bardel (référence CB 361).

WAR CHILD par JETHRO TULL...

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article