Londres, plaque tournante de l’espionnage et de la prostitution ? La série "THE CROWN" le pense !

Publié le par Les Auteurs libres

En avril 1963, le gouvernement britannique est dans la tourmente. Après avoir nié les faits, le secrétaire d’état à la Guerre John Profumo avoue une relation avec la call girl de 19 ans Christine Keeler, récemment décédée, le 5 décembre 2017... le même jour que Johnny Hallyday, d'où le fait qu'on n'en ait pas parlé en France... sauf notre site (cliquer ICI). Profumo est marié et de vingt-sept ans l’aîné de sa maîtresse, mais là n’est pas le nœud du problème. Parmi ses nombreux amants, Keeler compterait un attaché militaire et espion soviétique. Downing Street craint alors que des secrets d’États puissent être révélés sur l’oreiller. Fragilisé, le premier ministre conservateur Harold McMillan démissionne six mois plus tard. 

Ce contexte historique amène, dans l’épisode final de la saison deux de The Crown, la reine Elizabeth à se réfugier en Écosse, au château de Balmoral. Durant sa retraite, la reine fictive jouée par Claire Foy jardine, trie des photos et réfléchit beaucoup, avant que son mari ne la rejoigne.

Le prince essaie de comprendre ce qui taraude sa femme, qui accepte de l’éclairer. Furieuse, mais froide, elle prononce un nom : STEPHEN WARD, le bel homme que nous voyons en charmante compagnie sur notre photo.

 

Le livre de Daniel Lesueur, Sexpionnage à Londres, explore ce sujet qui reste encore brûlant en Grande-Bretagne (cliquer ICI).

Peu à peu s’affirma la thèse d’un complot avec des ramifications : en 1963, Stephen Ward, un ostéopathe éminent, est arrêté pour proxénétisme.

Il meurt avant que son procès arrive à terme. D'un côté, un banal fait divers, de l'autre une affaire de prostitution internationale éclaboussant jusqu’au président Kennedy via l’affaire Profumo (une call girl, Christine Keeler -cliquer ICI), couchait à tour de rôle avec le ministre de la Guerre britannique et avec un attaché d'ambassade russe en poste à Londres).

Stephen Ward était ou avait été détenteur d’informations explosives qui, en aucun cas, ne devaient filtrer...

Au fil des ans, une enquête parallèle a fait surgir d’étonnants témoignages et des documents. Et tout récemment on a appris que Stephen Ward ne s'était pas suicidé, comme on l'a longtemps laissé croire, mais qu'il avait été assassiné...

De nombreux livres anglais, dont certains existent en traduction française, aident à y voir un peu plus clair... mais aucun, jusquà aujourd'hui, n'avait encore fait le lien entre les deux affaires :

Scandal ! (Christine Keeler, Xanadu edition, 1989)

- The Last Woman To Be Hanged (Robert Hancock, Weidenfeld & Nicolson, 1963)

- Ruth Ellis, my mother : memoirs of a murdere's daughter (Georgie Ellis, Smith Gryphon Publishers, 1995)

- Dance with a Stranger (Kenneth Harper, Panther, Granada Publishing, 1985)

- A Fine day for a Hanging (Carol Ann Lee, Mainstream Publishing, 2012)

- A case of Diminished Responsibility (Laurence Marks & Tony van Den Berg, Penguin books, 1977)

- My Sister’s Secret Life (Muriel Jakubait, Robinson edition, 2005)

- Crime Archive : Ruth Ellis (Victoria Blake, The National Archives, 2008)

- La Pendue de Londres (Didier Decoin, Grasset 2013)

- Focus on Fame : The Autobiography of Antony Beauchamp (Odhams Press Limited, 1958)

- Le Rapport Denning sur le Scandale Profumo (éditions Buchet-Chastel, 1963)

- The Secret Worlds of Stephen Ward (Anthony Summers & Stephen Dorril, Headline Publishing Edition, 2013)

- An English Affair (Richard Davenport-Hines, édition William Collins, 2013)

- Stephen Ward speaks – Conversations with Warwick Charlton (Today Magazine, 1963)

- Judge Gerald Sparrow sums up the Profumo Affair ((Today Magazine, 1963)

- Le Roman noir de la scandaleuse Christine Keeler (éditions Baudelaire, 1963)

- The Truth at last (Christine Keeler & Douglas Thompson, Pan Books, 2001)

Londres, plaque tournante de l’espionnage et de la prostitution ? La série "THE CROWN" le pense !

Publié dans PEOPLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article