Et si tout le monde suivait l'exemple de ceux qui montrent l'exemple ?

Publié le par Daniel LESUEUR

    Je me suis amusé à transposer dans la "France d'en bas" chère à Raffarin plagiaire de Balzac (lire l'article de Libé en cliquant ICI) les comportements à l'heure actuelle utilisés par les privilégiés...

Commençons par l'Affaire Cahuzac : mentir à l'Assemblée n'est pas encore un crime, comme l'explique Le Monde (cliquer ICI) :

- Mentir dans l'hémicycle du Sénat ou de l'Assemblée nationale, comme l'a fait Jérôme Cahuzac, n'est pas pénalement condamnable.

Traduit dans la France d'en bas, cela donne ceci :

- Monsieur Dupont, Le Canard enchaîné révèle que vous travaillez au noir et qu'ainsi vous avez pu vous payer en douce une Twingo...

Réponse de monsieur Dupont :  C'est faux ! je jure que c'est faux ! je n'ai pas de Twingo ! Le Canard enchaîné ment.

Episode suivant :

- Monsieur Dupont, vous avez, via votre entreprise, touché des subventions pour permettre à des demandeurs d'emploi d'en trouver, des emplois, pour des chômeurs dans le besoin. Or, à la place, vous avez engagé votre femme et vos enfants qui, eux, n'y étaient pas, dans le besoin....

Réponse de monsieur Dupont : C'est pas moral, mais c'est légal...

 Episode suivant :

- Monsieur Dupont, vous n'avez pas déclaré vos revenus...

Réponse de monsieur Dupont : J'ai la « phobie administrative »

(voir La « phobie administrative » de Thomas Thévenoud devant la justice : L’éphémère secrétaire d’Etat et son épouse comparaissent mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour ne pas avoir déclaré leurs revenus en 2012. Article : Le Monde, cliquer ICI).

Après avoir menti, nos dirigeants pourris ont tout récemment mis sur pied une nouvelle forme de défense : plus fort que le déni, c'est NE PAS COMMENTER. L'un le peut puisqu'il jouit désormais d'une immunité, et pour cinq ans. Mais les autres, pourquoi tous les Français ne feraient-ils pas de même ?

Déplacement à Las Vegas : Macron refuse de commenter "des péripéties du quotidien" (article Le Point : cliquer ICI).

Bayrou: « pas de commentaire » de l'Elysée article Le figaro : cliquer ICI).

Et cette tendance se généralise :

article LE POINT (cliquer ICI) :

La ministre du Travail Pénicaud ne veut plus commenter les chiffres mensuels et ne réagira pas au nombre d'inscrits à Pôle emploi

Alors, je lance une idée : si dix millions de Français "d'en bas", par exemple, ne payaient plus leurs impôts... 
S'ils reçoivent une lettre de relance - ce qui, somme toutes, ne risque pas de les mener au bagne ou à la guillotine - et qu'ils répondent ...
Trois possibilités :
- à la Cahuzac : ils jurent qu'ils ont payé
- à la Fillon : ils ignoraient qu'il fallait faire une déclaration. L'ignorance, c'est légal
- à la Thévenoud : qu'ils ont la phobie des feuilles d'impôt
- à la Macron : qu'ils se refusent à commenter....
Au bas mot, il faudra des mois voire des années s'ils ont un avocat, pour qu'on les oblige à les payer... Est-ce que ça ne vaut pas le coup, dans le pays où est née la formule égalité - fraternité etc, que chaque Français profite du fait que nous sommes, en droit, tous égaux, et que, NOUS AUSSI, on joue aux cons ? Et comme nous ne sommes pas ministres, nous n'avons pas besoin de démissionner ! Sans... commentaire !
 
 

 

Publié dans Société

Commenter cet article