Anne-Sophie Lapix remplace Pujadas. Les ministres vont-ils à nouveau pouvoir parler librement de fellations ?

Publié le par Daniel LESUEUR

  Anne-Sophie Lapix est bien la seule journaliste à être parvenue à faire parler un ministre de fellation un dimanche à une heure de grande écoute (cliquer ICI).

Un sourire imperturbable, une blonde à craquer («Un sourire d’ange pour lequel on se damnerait», c’est ce qui est indiqué sur son site), deux arguments implacables pour tirer vers le petit écran les irréductibles. Mais qui est Anne-Sophie Lapix, femme des années 2010 - 2020 par excellence ?

Bio express

Anne-Sophie Lapix est née le 29 avril 1972 à Saint-Jean-de-Luz. Elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Bordeaux. En 1996, elle sort du centre de formation des journalistes à Paris. Après avoir été pigiste pour le quotidien Sud-Ouest puis pour France 3, elle devient journaliste et présentatrice sur Bloomberg TV-AFP en octobre 1996. Elle rejoint LCI en avril 1999, et présente simultanément l'émission Sorties en salles sur Cinéstar 1 et 2.

Toujours sur LCI, Anne-Sophie Lapix présente le Grand Journal en 2004/2005, avant d'animer l'émission Zone interdite sur M6.

Dès janvier 2006, elle présente le 12 : 50 sur M6. En septembre 2006, elle rejoint TF1 en tant que "joker" de Claire Chazal pour le JT puis devient coprésentatrice de Sept à Huit avec Harry Roselmack. Et le site purepeople.com ajoute « En marge de cette brillante carrière, elle est maman de deux garçons. En février 2007, on lui prête une liaison avec le réalisateur Djamel Bensalah ». Une précision certainement passionnante pour ceux qui ont entendu parler de Djamel Bensalah (c'est qui ?).

En juin 2008, Anne-Sophie Lapix quitte TF1 pour Canal + où elle succède à Laurence Ferrari à la tête de Dimanche + . Mais à l’époque l’émission est préenregistrée ; l’intérêt de l’émission reste donc limité, sauf pour ceux qui sont tombés amoureux de Anne-Sophie et qui rêvent de la voir remplacer Louise Bourgoin, pour le plaisir de la retrouver chaque soir au Grand Journal.

Canal + avait compris que pour intéresser à la météo ceux qui ne s’intéressent pas à la météo, il fallait Louise Bourgoin. Canal + avait également compris que pour attirer devant la télévision (ndla: le pire média en matière d’information crédible) ceux qui la puisent dans la presse écrite, à la radio ou sur internet, il fallait autre chose que le brushing de PPDA. Comme le chantait Sardou, " une femme présidente de la République / et ainsi faire bander la France ". Avec marine, pas sûr de bander...mais pourquoi pas le JT ?

Ensuite, dommage, elle alla animer des conneries sur France 5. donc... bonne nouvelle ... à la place de Pujadas, on n'y perd pas au change. Et on peut couper le son, on s'en fout !

 (pour les frustrés de Lapix, pour ceux qui sont en manque, nous avons trouvé un site qui affiche 200 photos de la blonde fatale : http://galerie.grb89.fr/detail?type=Collages&id=lapix ).

 

Publié dans PEOPLE, MEDIAS, TELEVISION

Commenter cet article

Angelilie 24/05/2017 16:48

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo. à bientôt.