Kay Francis (1905- 1968)

Publié le par Daniel LESUEUR

  L'Américaine Katherine Edwina Gibbs dite Kay Francis (1905- 1968) était non seulement belle, mais grande ! La plus grande des stars hollywoodiennes du noir & blanc : 1m80.

Après quelques apparitions sur diverses scènes de Broadway, elle tourne un bout d'essai pour la caméra, et fut engagée dans l'un des premiers films parlants, Gentlemen of The Press (1929) et immédiatement dans Noix de coco des Marx Brothers. Elle fut l'une des rares actrices à ne pas souffrir du passage au parlant malgré sa mauvaise élocution (elle écrasait certaines consonnes, prononçant invariablement un « w » pour « r » et « l ») ; sa carrière, néanmoins, s'étiola au terme de dix années pourtant resplendissantes.

 Les dix années suivantes furent pénibles, sa santé elle aussi déclina jusqu'à son retrait, suite à un accident domestique (elle avait été gravement brûlée par un radiateur défectueux). Elle se retira du cinéma en 1946, « refusant catégoriquement de parler de son passé » mais fit encore quelques apparitions à Broadway et à la télévision.

Bien que mariée cinq fois, elle n'eut pas d'enfant et légua toute sa fortune – plus d'un million de dollars ! - à un institut en charge de non-voyants.

Publié dans CINEMA, PEOPLE

Commenter cet article