"BIFUR 3", un film maudit !

Publié le par Daniel LESUEUR

   Tourné en partie en 1939, le film fut arrêté pour cause de guerre  : l'actrice principale, la Suissesse Annie VERNAY, partit se réfugier en Amérique, comme beaucoup d'autres artistes menacés. Elle tomba malade sur le bateau qui l'emportait vers Hollywood et mourut du typhus à Buenos Aires à l'âge de dix-neuf ans (ses deux derniers films, Dédé la musique et Le Collier de chanvre, furent posthumes).

L'autre actrice vedette du film, Conchita Monténégro, avait cessé toute activité cinématographique ; elle était retournée dans son Espagne natale et en aucun cas ne souhaitait ne revenir en France tourner les scènes manquantes de BIFUR 3.

Lorsque, démobilisé cinq ans plus tard, le réalisateur Maurice Cam entreprit de reprendre le tournage avec d'autres actrices, cette fois c'est l'électricité qui manqua.

Lorsque le travail pur reprendre, il fallut couper toutes les scènes où apparaissaient Annie Vernay et Conchita Monténégro. C'est dire qu'il ne restait plus grand chose à garder ! Leurs remplaçantes furent respectivement Martine Carole et Ariane Borg.

Par bonheur, les autres acteurs (René Dary, Maurice Escande) n'avaient, ni trop vieilli, ni trop grossi. Quant à Robert Le Vigan, ce sera son dernier tournage en France : il rejoindra Louis-Ferdinand Céline en exil en 1944 (lire le récit de sa vie en cliquant ICI).

Synopsis

Deux routiers recueillent une passagère alors qu'ils roulent vers Marseille. L'un d'eux ébauche une aventure avec cette femme mystérieuse. Le mari de celle-ci les poursuit. Il finit par avoir un accident mortel, mais, arrivée à Marseille, l'inconnue abandonne le routier. Le chauffeur reste avec ses regrets et retourne au foyer conjugal.

Publié dans CINEMA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article