Le courage de la vérité

Publié le par Daniel LESUEUR

 Il a changé son slogan de campagne. "La vérité", ça passait mal. Un instant, il hésita, tenté de paraphraser Marine (Priorité aux Français), il avait pensé à "Priorité à moi et à ma famille".

Droopy est dur d'oreille !

... à la télé, le clown triste avait évoqué le suicide de sa cOmpagne. A n'entendre que ce qu'il veut écouter, il avait mal interprété les propos d'un journaliste qui avait parlé du "suicide de sa cAmpagne" ! Or...

Pour Pénélope, ça va plutôt mieux...   Grâce à la défection de très nombreux collaborateurs de son mari, elle a ENFIN du travail !

  "La France peut supporter la vérité" était le titre de son livre écrit par sa fille il y a onze ans. La France, oui... mais lui, apparemment, elle lui reste en travers de la gorge, la vérité :

"Faut dire 200.000" : le micro était resté ouvert place du Trocadéro durant le rassemblement en soutien à Fillon

Bruno Retailleau annonce fièrement ce chiffre aux partisans... rassemblés sur une place pouvant contenir environ environ 30.000 personnes (voir le clip en cliquant ICI).

 

Le discours du Trocadéro : alors là je me suis régalé, personne n'a été oublié; ils sont venus, ils sont tous là :

- La France des paysans, la France des cathédrales, des châteaux et des sans culottes, la France qui a brillé et qui continue de briller dans les arts, les sciences et les technologies, la France qui oppose aux terroristes et aux tyrans sa force morale et militaire... Voltaire, à Rousseau, c’est aussi pour nous la faute à Victor Hugo, à Clémenceau, aux héros de 20 ans de la Résistance... Camus...  le Général de Gaulle ... à l'identique d'un discours qu'il avaitt déjà prononcé jadis. un coupé - collé, en quelque sorte.

Très Français, notre artisan de l'inventaire s'est envolé : moi, c’est de la France et des Français que j’ai voulu, que je voudrais toujours me soucier... Dans un souci, sans doute, d'humilité, il n'a pas osé être français jusqu'au bout des ongles avec un vieux dicton bien de chez nous : "Charité bien ordonnée commence par soi-même" (et sa famille). Népotisme et ploutocratie (voir notre article ICI).

La minute d'émotion du faux-cul

"J’ai commis la première erreur autrefois, je vous l’ai dit, en demandant a ma femme de travailler pour moi"... Mais non mon pote, c'est pas ça qui t'est reproché par le Français moyen, c'est les SOMMES MONSTRUEUSES que vous vous êtes alloués, toute la famille ! "J'ai pu faire des erreurs, mais qui n'en a pas fait?" a-t-il avoué à Nîmes. Des erreurs qui frôlent le million d'euros, faut-il être distrait ! Comme tu dis plus loin, "La France est une terre d’accueil pour tous ceux qui en comprennent la richesse". Toi tu l'as comprise, la richesse de ton pays "en faillite".

Autre sujet de satisfaction...

Vendredi, le domicile des châtelains a été perquisitionné. Et quand on sait la pagaïe que ça met, dans une maison, une perquisition, on a de quoi s'inquiéter, en règle générale. Là, non, il y aura juste deux notes de lecture à reranger.

Quid de la personnalité du candidat Fillon...

On reproche fréquemment aux présidents de la République de ne pas tenir leurs promesses une fois élus. Sauf Pompidou : il avait promis de réduire le septennat à un quinquennat et il eut en effet le bon goût de mourir au terme de cinq ans d'exercice. Le cas Fillon est à part : si par malheur il était élu, il serait le premier président à ne pas avoir tenu ses promesses AVANT de l'être. ça mérite de figurer au Livre des records.

Quel avenir pour lui ?

... après la brillante prestation de Roselyne Bachelot dans " Fort Boyard ", tous les anciens ministres comptent se recycler, dimension "petit écran". On évoque les noms de François Fillon dans "C'est mon choix" et "les Grosses Têtes" et de Jérôme Cahuzac dans "Qui veut gagner des millions". A des heures de grande écoute, c'est parfait. Moins chanceux, Dominique Strauss-Kahn se voit confier les tranches de la nuit : "Libertinages" sur RTL 9.

 

 

Commenter cet article

Angeline 03/03/2017 12:34

très beau blog sur l'art et la mode. un plaisir de venir ici.