Les revues érotiques ne sont pas sans danger...

Publié le par Daniel LESUEUR

  Un Japonais de 50 ans est mort d'une crise cardiaque en feuilletant les pages d'un canard de cul... ça peut arriver... sauf que lui était un véritable forcené : son appartement (très petit, comme tous les appartements au Japon) était uniquement et entièrement rempli de journaux de charme : il en avait plusieurs milliers, sinon dizaines de milliers : au total, 6 mètres cubes pour un poids total de 13 tonnes, poids du cadavre du Japonais inclus car... on a enlevé l'ensemble à la benne et foutu le tout à l'incinérateur, journaux et petit bonhomme jaune inclus. En effet...

L'homme, qui vivait seul, n'a vraiment attiré l'attention qu'un mois plus tard, et encore tout simplement parce qu'il n'avait pas payé son loyer. Entre-temps son cadavre s'était décomposé entre les pages des piles de journaux qui avaient chu sur lui. Le résultat était, paraît-il - et on veut bien le croire - assez dégueulasse : entre les piles de journaux, les sauveteurs (!) ont récupéré un squelette, des ongles, des cheveux... Ses chairs s'étaient, d'abord liquéfiées, puis avaient durci en imprégnant le papier des magazines.

Pour en savoir plus (mais il n'est pas sûr que vous ayez envie d'en savoir plus!) cliquer ICI.

Publié dans Société

Commenter cet article

franck. 16/03/2017 21:27

Ce n'est pas nouveau qu'un homme s'épanche sur un magazine de sexe donc il n'est pas vraiment anormal qu'avec 13 tonnes de ce type de littérature, il se soit entièrement épanché.