La cure de jouvence de l'abbé Anderson

Publié le par Daniel LESUEUR

 Un superbe album enregistré à l'église... enfin, plus précisément dans deux églises différentes.

   La meilleure farce à faire à un fan de Jethro Tull consisterait - et aujourd'hui, avec nos ordi, tout le monde le fait les doigts dans le nez - à inclure chacun des titres du nouvel album de Ian Anderson à l'intérieur des albums d'époque. "Locomotive Breath" de 2017 se placerait ainsi ... tiens, pourquoi ne pas demander à Steve Wilson de le faire ! accolé à la fin de la VO de 1971.

Et même tabac pour tous les autres titres ! "We Used To Bach" se fondrait parfaitement avec les utimes secondes de "We Used To know" de l'album Stand Up... avec en merveilleux bonus ces deux minutes et quelque authentiques de Jean-Sébastien Bach ; ne resterait plus qu'à coller "Bourée" version 1969 et le tour est joué.

"Living In The Past" 2017 a autant de pêche que le 45 tours original qui, lui, ne figurait pas sur album à l'origine. Il sortit durant l'été 1969 ce qui - cela ne vous aura pas échappé - est fort proche de 1970. Or, à partir de 1970, suivant l'exemple de nombreux 45-tours importés de Jamaïque, on commença à placer en face B de singles les versions instrumentales des titres figurant en face A. On pourrait donc fort bien penser qu'il eût existé un single portant, en face A, la version 1969 de "Living in The Past", en face B, la version instrumentale de 2017.

Cas inverse pour "Pass The Bottle", version 2017 de "Christmas Song"  : c'est cette nouvelle version qui mériterait de figurer en premier sur un nouveau mix... en omettant la phrase parlée à la fin puisqu'elle figure également en final de la VO non trouvable en France avant 1972... VO qui pourtant date de fin novembre 1968 : c'était la face B de "Love Story".

Cas particulier pour le superbe "Only the living" puisqu'il existe déjà, non pas UNE... mais trois versions de la chanson, "Wondrin' Aloud" publié en 1971,  "Wondrin' Again" l'année suivante... et "Wond'ring Aloud, Again" sur l'édition 40è anniversaire de Aqualung. Un mix des quatre versions ne dépasserait pas dix minutes, alors pourquoi s'en priver ?

... ça marche pour tous les titres. Alors, comme le disait Jean-Christophe Averty, "à vos cassettes" !

 

Publié dans musique

Commenter cet article