Marre d'être dérangé au téléphone? Le gouvernement fait un geste

Publié le par Daniel LESUEUR

   C'est généralement lorsque la soupe est chaude qu'on dérange la France profonde pour lui proposer la Lune depuis un numéro de téléphone non identifiable.

Rien de plus désagréable que d'être dérangé pendant, au choix :

- son feuilleton préféré,

- sa sieste, crapuleuse ou pas,

- son repas.

Cas particulier : ça ne sonne QUE si vous mangez du chaud. Un vendeur de panneaux photovoltaïques ne téléphone jamais à quelqu'un qui mange une assiette anglaise. A quelqu'un qui mange du cassoulet, si. Idem pour la potée. Heureusement le gouvernement a réagi. vous pouvez vous faire rayer des listes des victimes potentielles.

 

Vive Frédéric Lefebvre

Il ,y a exactement cinq ans, Frédéric Lefebvre (c'est QUI ?), qui devait commencer à en avoir marre d'être la risée du Petit Journal de Canal +, avait pris une mesure  :

"Bonne nouvelle pour les consommateurs exaspérés par les appels téléphoniques de prospection commerciale. Un dispositif a été mis en place pour les mettre à l'abri. Ce dispositif, baptisé Pacitel, lancé par Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat chargé de la Consommation, consiste à établir une liste de consommateurs ayant manifesté leur volonté de ne plus être dérangés via le site internet www.pacitel.fr".

Hélas...

Oui, hélas, nous ne pouvons crier au miracle. Frédéric Lefebvre fait ce qu'il peut, mais il peut peu. Car seules quelques compagnies de casse-pieds, pardon, de sociétés de phoning, ont accepté de jouer le jeu, comme l'indiqua La Tribune. Cinq organismes ont adhéré à ce dispositif : l'Association française de la relation client (Afrc), la Fédération du E-commerce et de la vente à distance (Fevad), la Fédération française des télécommunications (FFT), la Fédération de la vente directe (FVD) et le Syndicat national de la communication directe. Les entreprises qui les composent représentent 80% des entreprises ayant recours au démarchage téléphonique. Elles s'engagent dès lors à rayer de leurs listing les numéros de téléphones indiqués sur la liste.

Le dispositif ne protège pas de tous les appels

"La garantie ne porte que sur les appels téléphoniques à des fins de prospection commerciale par des entreprises dont ils ne sont pas clients", précise le communiqué. "Mais le dispositif ne protège pas le consommateur des appels téléphoniques des entreprises dont il est le client, ces appels étant considérés comme de la relation client et non pas de la prospection".

Décryptage... pardon, "explication" : ce dispositif autorise à importuner quelqu'un qu'on connaît, mais pas quelqu'un qu'on ne connaît pas. Re-décryptage : "Gardez-moi de mes ennemis. Mes amis, je m'en garde".

Pour ma part, je suis encore plus emmerdé que par le passé. Car depuis, des petits malins ont trouvé le moyen - c'est légal - de récupérer des numéros qui ne sont plus utilisés. Et comme ils ne sont pas cons, les escrocs - enfin, en règle générale, moins cons que les gens honnêtes - vous voyez s'afficher un numéro familier (généralement un indicatif de votre localité). Et si vous vous rappeler l'emmerdeur pour l'engueuler... répondeur : "le numéro que vous avez demandé n'existe pas".

Du nouveau depuis le 1er juin 2016... 

Le gouvernement qui ne recule devant rien vient de mettre en place un nouveau système : BLOCTEL. S'il fonctionne aussi que le précédent, on a guère espoir de manger chaud. Enfin ça ne coûte rien d'essayer (cliquer ICI)

Publié dans Société

Commenter cet article