Elsa Lanchester

Publié le par Les auteurs libres

Elsa Lanchester

Pas besoin d'être excessivement belle pour impressionner la pellicule, le grand public et les professionnels : le grand auteur Herbert George Wells écrivit Bluebottles, Daydreams et The Tonic, trois scénarios de moyens métrages, spécialement pour Elsa Lanchester (1902 – 1986).

Épouse de Charles Laughton – acteur homosexuel qui, effectivement, n'était pas non plus très beau, et avec qui elle apparaît dans douze films – cette Londonienne très douée fut engagée à Paris par Isadora Duncan pour son école de danse alors qu'elle n'avait que onze ans. Hélas la Première Guerre mondiale mit un terme à cette prometteuse carrière.

Elle fit une jolie carrière à Hollywood dans des rôles souvent surprenants, tel, en 1954, celui de la femme à barbe que rase Jerry Lewis dans Three Ring Circus, ou celui de madame Magloire dans Les Misérables version américaine (1952). D'autres avaient été tout aussi remarquables, notamment en 1935, sous la direction de René Clair, The Ghost Goes West (Fantôme à vendre). Souvent elle pousse la chansonnette (pour... Elvis Presley, en 1968, dans Easy Come, Easy Go).

Elle restera à jamais, et ce depuis 1935, « la fiancée de Frankenstein ».

Commenter cet article