L'Eurovision 2017 : c'est le 13 mai !

Publié le par Daniel LESUEUR

Le tout premier Concours Eurovision de la chanson eut lieu le jeudi 24 mai 1956, au Teatro Kursaal de Lugano, en Suisse. Sept pays concoururent pour le grand prix : l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse. L’Autriche, le Danemark et le Royaume-Uni auraient dû également participer. Mais ils ne purent respecter la date limite d’inscription et durent s’abstenir.

Le Royaume-Uni, grand gagnant de l'Eurovision

Le grand concours de l’Eurovision a commencé il y a tout juste 60 ans. Il a connu des hauts et des bas… parfois même des incidents. Et strictement en matière de chansons, c’est comme le vin, il y eut de bonnes et de mauvaises cuvées. Mais, bon an mal an, lorsque le Royaume-Uni n’était pas Premier, les chansons, parfois d'excellente facture, envahissaient les postes de radio et les jukeboxes.

Un bilan comptable

Le Concours de l’Eurovision a vu gagner l’Irlande 7 fois, le Royaume-Uni, le Luxembourg et la France 5 fois. Le but avoué étant de séduire le plus grand nombre de votants en les choquant le moins possible, la quasi-totalité des chansons présentées sont fades jusqu’à, souvent, l’indigence. Pour s’en persuader, il suffit de se rendre sur le site de You Tube où il ne manque pas une de ces chansons qui, pour la plus grande majorité, n’ont jamais été rediffusées à la radio depuis l’année de leur publication.

Les débuts…

Dès 1957 le Royaume-Uni entrait en lice. Bon, soyons honnête, la chanson proposée, « All » par Patricia Bredin, a fini 7ème sur 10 et n’a pas marqué les esprits. Mais son style était vraiment très en retard sur la musique de l’époque. Fut-ce pour, justement, rattraper son retard, que le Royaume-Uni ne participa pas à l’Eurovision l’année suivante (1958) ? Peut-être eut-il mieux valu attendre encore un peu ? Le duo Teddy Johnson & Pearl Carr interprétant «Sing little birdie »est aujourd’hui très pénible à écouter. Pourtant il finit deuxième. C’est donc la première « bonne » place du Royaume-Uni, en 1959. Usurpée… ou bien les concurrents étaient-ils pire encore ? Toujours est-il que l’année suivante (1960), le Royaume-Uni est à nouveau deuxième, cette fois avec « Looking high high high » interprété par Bryan Johnson.

1960 allait marquer un tournant…

Jusqu’à 1960, la Grande-Bretagne, en matière de variété, était très à la traîne de son cousin outre-Atlantique. Mais dès l’année suivante (1961), un air nouveau se mettait à souffler… qui se transforma en bouleversement dès 1962 et la naissance de l’école de Liverpool. Se ressaisissant, le Royaume-Uni propose en effet en 1961 le fabuleux « Are you sure ? » par le duo the Allisons . Un titre que l’on peut réécouter en boucle encore aujourd’hui. Reconnaissons qu’il s’agit d’une copie conforme des meilleurs titres de l’époque du duo américain Everly Brothers qu’ils copient jusque dans leur look. Mais le but était atteint : obtenir un bon classement (2ème) avec une chanson d’excellente facture. Le pays classé premier est le Luxembourg, avec « Nous les amoureux » chanté par le crooner français Jean-Claude Pascal. Les Allisons (qui n’auront plus d’autre succès) vendent énormément de « Are you sure ? », se retrouvant N°1 au hit-parade britannique. Ils enregistrent leur chanson en allemand. Et en France c’est Richard Anthony qui en délivre une excellente adaptation, « Sœur Anne ».

1962 / 1963, la rechute

Ces deux années-là, le Royaume-Uni propose le chanteur Ronnie Carroll, avec deux chansons sans grande originalité : « Roses are red » en 1962, « Say wonderful things » en 1963. Les deux fois, il se classe 4ème sur 16. Signalons –car tout le monde l’a oublié- que Françoise Hardy en 1963 représentait Monaco avec « L’Amour s’en va ». Elle est magnifique… mais n’a pas gagné ! En 1964 et 1965, difficile de contrer Gigliola Cinquetti et France Gall En 1964 l'Italie l'emporte haut la main avec le superbe "Non ho l'eta". L'année suivante, avec « Poupée de cire, poupée de son », une chanson de Gainsbourg, c’était gagné d’avance pour le Luxembourg. D’autant que les participations de l’United Kingdom étaient mièvre (Matt Monro « I Love the little things » et Kathy kirby "I Belong"). Contre toute attente l’Angleterre finit deuxième dans les deux cas. C’était bien payé ! (à suivre en cliquant ICI)

Publié dans musique

Commenter cet article