Jim Gordon, un batteur complètement marteau

Publié le par Daniel LESUEUR

Jim Gordon, un batteur complètement marteau

Dans le livre Rock déglingue (cliquer ICI) on découvre une centaines de grands malades du monde du rock, dont Jim Gordon, le batteur qui entendait des voix

Brillant, Jim Gordon : dès l'âge de 17 ans, il accompagnait les célèbres Everly Brothers. Il est dès lors l’un des musiciens de séance les plus recherchés au point qu’il lui arrivera parfois de prendre l'avion chaque nuit pour Los Angeles pour faire deux ou trois enregistrements de studio et repartir ensuite dans l'après-midi pour jouer le soir à Las Vegas.

En Californie, vers 1965-1968, il bat derrière les Byrds et les Beach Boys, notamment sur « Good Vibrations ».

En 1969 et 1970, il est le batteur du triple album de George Harrison All Things Must Pass puis celui, attitré, de Delaney and Bonnie (Bonnie est une ancienne Ikette) ce qui lui permet de sympathiser avec Eric Clapton qui va à son tour l’engager pour le projet « Derek and the Dominoes ». Un projet qui tourne court : malgré le succès de « Layla », la formation se sépare avant même d’enregistrer un second album. Mais Gordon n’est pas prêt à pointer au chômage : il participe à l’harassante tournée « Mad Dogs and Englishmen » de Joe Cocker et Leon Russel. On le retrouve ensuite avec Traffic, Frank Zappa, Alice Cooper, Steely Dan etc.

Hélas à la fin des années 70 Gordon se plaint d’entendre des voix. Considérant que Jim n’avait jamais fait preuve de modération face à l’alcool, ces troubles sont mis par erreur sur le compte de l’éthylisme alors qu’il aurait fallu diagnostiquer un cas grave de schizophrénie.

Sa démence ne sera reconnue que lors de son procès en 1984

Le 3 juin 1983 il avait tué sa mère à coups de marteau. Complètement marteau lui aussi, il est condamné à seize années d'emprisonnement, ce qui, globalement, conduisait à le remettre en liberté en 1999. Sept ans plus tôt (1992) il aurait pu être mis en liberté anticipée sur parole, mais à plusieurs reprises, son comportement l'en empêcha. Pire : en 2004 à nouveau il se plaint d’entendre des voix. Et particulièrement celle de sa mère... ce qui, avouons-le, est particulièrement fort de la part d'une mémée morte depuis 21 ans.

Jim Gordon, à l’heure actuelle, est toujours incarcéré en Californie dans une prison pour malades mentaux.

Publié dans musique, PEOPLE

Commenter cet article