Ségolène Royal s'inquiète : les poissons sont trop maigres

Publié le par Les auteurs libres

Ségolène Royal s'inquiète : les poissons sont trop maigres

La ministre de l'Environnement estime que l'amaigrissement des sardines et des anchois représente un grave problème. La pauvre, elle n'a rien compris !

Les sardines sont des êtres comme nous, presque humaines. Elles aussi, les sardines, sont soumises au stress du look. Il leur faut être belles pour faire la "couverture", non pas de magazine comme Vogue, PLAYBOY ou New Look (et pourtant, une sardine à poil, c'est bandant) mais des boîtes de conserves.

Chaque année Madame De Fontenay organise le grand concours Miss Sardine. Sont impitoyablement éliminées les sardines trop grosses ou même trop grasses ; c'est pour cette raison que beaucoup de sardines sont anorexiques et, de même qu'on voit les côtes aux top models, de même beaucoup de sardines ont les arêtes apparentes, qu'elle tentent de masquer sous un maillot de bain. Mais c'est ridicule, une sardine en maillot de bain. Alors elles se tournent vers la chirurgie esthétique, mais celles dont la constitution est trop fragile termineront en filets.

Les sardines à l'écaille trop huileuse sont elles aussi éliminées ; certaines font de coûteux séjours en thalasso, rêvant de passer un jour à la télé, le vendredi soir, sur FR3, dans Thalassa. Et là, nous n'évoquons que les sardines qui ont pour ambition de devenir la Nouvelle Star.

On sort en boîte, les filles ?

Beaucoup de sardines, dans la vie, ont un but bien plus modeste, et pourtant pas si facile que ça à réaliser : POUVOIR TENIR DANS LA BOITE ! Les places sont chères, à tel point qu'elles sont au coude à coude, nageoire à nageoire. Voyez notre seconde illustration, l'œil triste de ces sardines qui ont suivi une drastique cure d'amaigrissement avant de pouvoir se glisser dans la boite. On voit bien qu'elles se sont privées toute leur vie.

Seules les sardines un peu girondes qui auront fait du gringue ou pratiqué la promotion canapé auront le droit d'être affublées du terme de "sardine riche"... mais au prix de quelles compromissions ?

Et ne parlons pas des anchois qui rêvent d'être interviewés par Paris-Match, ce sera le sujet d'un prochain article. Nous nous excusons d'avoir évoqué un sujet aussi grave, mais, à l'approche du 1er avril, nous nous devions de penser à nos frères et sœurs poissons.

Amies sardines, bonsoir.

Ségolène Royal s'inquiète : les poissons sont trop maigres

Publié dans Société et modes

Commenter cet article