ILL WIND : un seul disque... mais quel disque (1968)

Publié le par Daniel LESUEUR

ILL WIND : un seul disque... mais quel disque (1968)

Personne ou presque ne connaît ce groupe américain du Massachussetts... et c'est sans doute pour cela que, découragée, la formation n'a pas persévéré... à notre grand désespoir. Un échec commercial : le groupe était, certes, dans une grande firme (ABC) mais il joua de malchance : le premier pressage de 10 000 exemplaires finit à la poubelle en raison de problèmes techniques (un son défectueux sur un titre ("High Flyin' Bird") et une pochette tellement sombre qu'on ne pouvait pas lire ce qui était inscrit. Bref, poubelle... et du coup le retirage ne fut que fut que de 2 500 exemplaires.

L'excellente chanteuse Connie DEVANNEY semble avoir tiré un trait sur le rock (une seule contribution sur un album en 1973)... Le bassiste Carey MANN a un peu bricolé, mais pas grand chose... Le batteur David KINSMAN, le guitariste Ken FRANKEL et le guitariste rythmique Richard GRIGGS n'ont rien fait d'autre...

De l'excellent folk rock psychédélique... Un seul album... mais formidable, le flashant FLASHES dont nous allons passer en revue les meilleurs moments :

L'excellent "Hung Up Chick" (cliquer ICI) dont le riff répétitif rappelle "Pleasant Valley Sunday" des Monkees... avant de décoller en un fabuleux solo à 3'55''

"People Of The Night" (cliquer ICI) : un petit bijou de près de huit minutes. Même tabac que le précédent, mais le solo arrive plus tôt, à 1'55'', lui permettant ainsi de durer près de cinq minutes (et visiblement... enfin, "auditivement", il n'y a pas de re-re!)

"Dark World" fait penser aux Britanniques de Renaissance, au début... ou à Mellow Candle, beaucoup moins connu (cliquer ICI).

"High Flying Bird" : une version très différente de celles qu'on connaît (Jefferson Airplane) cliquer ICI

Publié dans musique

Commenter cet article