Qui se souvient de Del SHANNON ?

Publié le par Daniel LESUEUR

Qui se souvient de Del SHANNON ?

Le livre Rock déglingue revient sur les curieux destins et les morts bizarres des artistes de rock (cliquer ICI).

Lorsqu’en 1961 l’Américain Charles Westover dit Del Shannon prend d’assaut les hit-parades du monde entier, il n’est déjà plus un jeune premier, au point qu’il maquille sa bio en se rajeunissant de cinq ans, car il en a déjà 27. Le soir, il chante dans un groupe appelé les Cool Flames, mais le jour il est marchand de tapis ! Entre deux piles de carpettes, il a écrit « Runaway » qui sera à la fois son premier disque, sa carte de visite et son plus grand succès.

Le titre fait un tabac : en 1961, le twist est roi mais tourne en rond tandis que la Beatlemania, beaucoup plus vivifiante, n’a pas encore commencé.

Au fil des ans, « Runaway » sera repris par Melissa Manchester, Bonnie Raitt, Elvis Presley, et en France par Rocky Volcano et Orlando (« Mon Amour Disparu ») et quelques années plus tard par Dave (« Vanina »).

Une chance ou une malédiction, d’obtenir un hit mondial avec un premier enregistrement ?

Certes Del Shannon connut la gloire immédiate, mais il entama une grave dépression dès le milieu des années soixante lorsque le succès l’abandonna ; au milieu des années 60 il se rendit à londres pour réenregister son tube pour le label de disques Immediate en compagnie de Mick jagger et Jimmy Page sous la houlette de Andrew Loog Oldham. L'album qui s'ensuivit, qu'on lui avait promis d'être le rival voire l'alter ego de Pet Sounds des Beach Boys connaît un cuisant échec.

Shannon se tire une balle dans la tête le 8 février 1990. Son nom d’artiste avait été conçu trente ans plus tôt, habile croisement entre Mark Shannon, pseudonyme d’un chanteur qui se produisait régulièrement au club Hi Lo, et « Del » qui évoque la Cadillac Coupe de Ville.

Publié dans musique

Commenter cet article