... idiot, mais représentatif : SMASHING TIMES (1967)

Publié le par Daniel LESUEUR

C'est pas pour me vanter mais j'ai sans doute le privilège (!) d'être un des rares Français qui s'est tapé ce film en entier (avec Michael York) dans l'espoir de voir le groupe TOMORROW un bref instant (la version en français Deux anglaises en délire n'a pas dû faire beaucoup d'entrées). Alors pour vous épargner une heure et demi d'énervement -je ne vous cacherai pas que je l'ai visionné à grande vitesse pour abréger ma souffrance- j'ai réalisé trois captures d'écran, on ne peut hélas pas avoir plus tant sont rares et courtes les apparitions de la formation ô combien encensée. Si vous voulez voir le film en entier cliquez ICI. Pour les scènes que nous allons citer, cliquer ICI. Pour voir et écouter le groupe interpréter le titre "Blow Up" (sans doute composé pour le film d'Antonioni et récupéré ici, cliquer ICI.

... à un moment on voit Mike LENNOX, le DJ de Radio London qui, au moment du tournage du film, travaillait pour la BBC.

TOMORROW, groupe anglais mythique qu'on a failli voir dans Blow Up à la place des Yardbirds... TOMORROW qui a sorti un seul et unique album... mais quelle merveille de psychédélisme... TOMORROW qui compte en son sein Steve Howe (futur YES), Twink (Pretty Things) et Keith West.

Dans le film, ils ne sont pas présentés sous le nom de TOMORROW mais sous celui de SNARKS. Sur l'affiche, malheureusement on ne voit que trois d'entre eux.

Cinq minutes avant la fin on assiste à une "party" à laquelle se joignent un clone de Twiggy, un clone du maharishi Mahest Yoga, des clones des frères Kray, célèbres bandits ... et nos TOMORROW hilares.

... idiot, mais représentatif : SMASHING TIMES (1967)
... idiot, mais représentatif : SMASHING TIMES (1967)
... idiot, mais représentatif : SMASHING TIMES (1967)

Publié dans musique, CINEMA

Commenter cet article