Yvonne Elliman

Publié le par Daniel LESUEUR

Yvonne Elliman

Yvonne Elliman est née à Honolulu en 1951 d’un père irlandais et d’une mère sino-japonaise.

C’est à Londres qu’elle entame sa carrière en 1969, engagée dans la troupe de « Jesus Christ superstar », un spectacle musical qui tient le haut du pavé quatre ans durant. Malgré la concurrence avec Ellen Reddy et Petula Clark, elle obtient un joli succès (n°28 au hit-parade américain en 1974) avec sa version de « I don’t know how to love him » extraite de la comédie musicale en question.

Elle sera ensuite choriste d’Eric Clapton (c’est elle qu’on entend dans « I shot the sherif »).

En 1977, elle manque la chance de sa vie : les Bee Gees avaient composé à son intention « How deep is your love »… mais à la dernière minute, ils décidèrent de l’interpréter eux-mêmes. Faut-il rappeler que ce fut l’un des principaux hits de l’année ? Yvonne, néanmoins, se rattrapa avec « If I can’t have you », des mêmes Bee Gees, et parvint à la première place des classements américains. Seul souci : ce titre lui donna l’image d’une chanteuse disco, ce qui est loin de la réalité, comme vous pourrez vous en rendre compte à l'écoute d'un concert de 1978 (cliquer ICI)...

Consternée par le fait qu’on ne lui propose plutôt que des titres de dance music, elle se retira du show business un bon quart de siècle. Inutile de préciser qu’à son retour en 2004, personne ne l’attendait, son public l’avait oubliée.

Entre-temps, sa maison de disque avait bien essayé de rééditer ses tubes du passé, mais que faire contre une très sensible chute de popularité ?

Publié dans musique

Commenter cet article