Il y a 50 ans... RADIO SCOTLAND

Publié le par Daniel LESUEUR

Il y a 50 ans... RADIO SCOTLAND

Fin 1965, des radios à vocation régionale, aux moyens beaucoup plus limités que ceux de Radio Caroline ou Radio London, s'apprêtent à investir les ondes : Radio Essex, et, bien sûr, Radio Scotland. Elles ne sont ni plus ni moins que les ancêtres des "radios locales" qui vont proliférer, en Angleterre dans les années 70, en France dans les années 80… à cette différence près qu'à l'époque elles sont pirates. La notion de radio régionale permet à presque tout le monde de lancer sa propre station, de substantielles économies étant réalisées sur le coût de l'émetteur et de l'antenne. Cette possible prolifération d'émissions illégales (ou supposées comme telles) n'est pas faite pour arranger les affaires des "grandes stations" qui craignent de voir leurs parts de marché publicitaire se réduire.

Depuis un ancien bateau-phare irlandais construit en 1904, le Comet, Radio Scotland émet sur 242m dès le 31 décembre 1965 à 23h50. Comme son nom l'indique, cette station prend la mer dans l'intention de devenir la première station destinée aux Ecossais. Mais ce ne sera pas "Radio cornemuse" ! Au contraire, la pop music est à l'honneur, sur Radio Scotland. Durant ses premiers jours d'existence, elle s'attire les foudres des autorités. Les animateurs, gaffeurs, ne réalisent pas la portée de leurs interventions souvent fantaisistes. Une première fois, ils annoncent avoir capté un SOS et déplacent pour rien les garde-côtes. Scénario similaire quelques jours plus tard : cette fois, ce sont d'innombrables auditeurs qui alertent ces mêmes garde-côtes, signalant que le Comet est en train de sombrer. L'animateur, à l'antenne, avait fait état d'une fuite dans la salle des machines. Vérification faite, il ne s'agissait que d'une simple condensation. Dernière bévue, les animateurs se firent poursuivre par un banc de requins alors qu'ils profitaient du beau temps pour nager autour du bateau-radio. Les DJ's de Radio Scotland étaient avant tout une bande de gamins attardés dont les bavadarges longs et puérils furent durement critiqués par les auditeurs qui auraient préféré entendre de la musique ou de véritables informations.

Au début, la puissance d'émission est relativement modeste (8 kW) et la station n'est correctement perçue que dans la région d'Edimbourg. Ailleurs, un sifflement désagréable et persistant décourage les auditeurs écossais. Paradoxalement, du courrier, encourageant, provient de différents points d'Angleterre, ainsi que de Scandinavie, de France et d'Allemagne.

Seuls les Ecossais ont du mal à capter correctement Radio Scotland ! Afin de remédier à cette grave carence, différentes longueurs d'onde sont testées (244, 243, 239 et 238m) sans que rien n'y fasse. Ces réglages conduisent à de fréquentes interruptions des programmes, souvent de courte durée (une demi-heure), parfois jusqu'à trois jours. En conséquence, les annonceurs publicitaires reconsidèrent leurs engagements, puisque la station ne tient pas ses promesses, bien qu'étant parvenue à se classer sixième dans le sondage concernant les radios commerciales (à suivre)

Publié dans radio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raoul 21/02/2017 21:03

J'ai passé quelque temps sur le bateau de Radio Scotland durant le mois de juillet 1967. Merci de me rappeler ce merveilleux souvenir.

Daniel LESUEUR 22/02/2017 17:47

Hello Raoul ! ça c'est formidable, de faire votre connaissance. Si vous avez des souvenirs à évoquer sur ce sujet, n'hésitez pas à m'en parler. j'ai écrit deux livres sur les radios pirates, je possède des centaines d'heures d'enregistrements d'émissions mais il y a toujours des informations à glaner. Amitiés