Il n'y a que les fantômes et le cinéma qui traversent les murs

Publié le par Daniel LESUEUR

inutilisable pour un plan-séquence !!!
inutilisable pour un plan-séquence !!!

Le plan-séquence (ce long plan en mouvement à la grue ou à la dolly qui permet de mieux traquer les personnages et explorer leur décor) est une prouesse (cliquer ICI) mais c'est parfois énervant...

Un plan-séquence peut durer de quelques dizaines de secondes à plusieurs minutes... et plusieurs minutes, c'est long lorsqu'on a plusieurs pièces à arpenter. Et pas question d'ouvrir et fermer une porte à cinq ou six reprises (vous remarquerez, ô miracle, que dans ce cas elles ne sont jamais verrouillées !), on perdrait du temps dans le déroulement d'une scène qui se doit d'être vive et sans temps mort. D'où cette astuce, cet artifice bien agaçant né en général du décor : comme un fantôme, la caméra, donc le spectateur passe, non pas, AU TRAVERS d'une colonne, d'un mur, etc. MAIS à côté... et fatalement ça se voit ! On traverse un mur, d'accord... mais on voit une barre verticale noire ! Au point qu'on ne voit plus que ça et ça gâche le plaisir du film, sur lequel on n'est plus concentré du tout !

C'est la magie du cinéma... et ce n'est pas la seule : avez-vous remarqué qu'il n'y a qu'au cinéma qu'on trouve toujours tout de suite une place pour garer sa voiture devant chez soi !

Publié dans CINEMA

Commenter cet article