En souvenir de Maureen O'Hara : Jamaica Inn (L'Auberge de la Jamaïque)

Publié le par Daniel LESUEUR

En souvenir de Maureen O'Hara : Jamaica Inn (L'Auberge de la Jamaïque)

1939... Alfred Hitchcock ne s'y trompait pas, en confiant un rôle à Maureen O'Hara, la brillante artiste qui est décédée le 24 octobre, dans son film La Taverne de la Jamaïque (Jamaica Inn).

Maureen O'Hara (née Maureen Fitz Simons) est une actrice irlandaise née à Dublin (Irlande) le 17 août 1920 ; La Taverne de la Jamaïque, connu aussi sous le titre L'Auberge de la Jamaïque (Jamaica Inn) est son troisième film. On est alors en 1939, une année faste, puisqu'on la retrouve, comme dans le film précédent, en compagnie de Charles Laughton dans Quasimodo. Prise sous contrat par la RKO (qui la cédera bientôt à la Fox), elle commence une carrière à Hollywood ; elle a 19 ans. Aux États-Unis, elle tourne beaucoup, notamment sous la direction de John Ford en compagnie de John Wayne (L'Homme tranquille ou Rio Grande).

La Taverne de la Jamaïque (Jamaica Inn)

Au début du XIXe siècle, la Taverne de la Jamaïque a une très mauvaise réputation. Ses clients ont la fâcheuse habitude de cacher la lumière du phare par temps de tempête et, ainsi, de faire échouer les navires sur les récifs, particulièrement nombreux à cet endroit de la côte de Cornouailles. Sir Humphrey, le juge de paix local, dirige le groupe et l'informe du passage des navires. N'ayant plus de famille en Irlande, Mary Yellard rejoint sa tante Patience, mariée à Joss, l'aubergiste de la Taverne de la Jamaïque. Elle découvre la bande de naufrageurs qui occupe les lieux. Jem Trehearne, un nouveau membre, est pendu après une brève dispute. Mary parvient à le délivrer et tous deux s'échappent de cet endroit sinistre. Où iront-ils se réfugier ?

Un film à déguster en version originale grâce à Free Classic Movies (cliquer ICI) ou en version sous-titrée en français (cliquer ICI).

Publié dans CINEMA

Commenter cet article