Les Restos du coeur : une boulette ?

Publié le par Daniel LESUEUR

Les Restos du coeur : une boulette ?

Et l'on relance la théorie du complot, de l'assassinat de Coluche à l'occasion des 30 ans d'existence des Restos du cœur, c'est pour nous l'occasion de se poser la question : pourquoi un personnage non-politique a-t-il mené une action qui aurait due être entretenue, justement, par le gouvernement ?

Les Restos du cœur, ce n'est rien d'autre que la "soupe populaire". Rien d'original, et Coluche n'était pas l'abbé Pierre (que, lui, on n'a jamais tenté d'assassiner ni même d'intimider).

Origine des soupes populaires

Les premières soupes gratuites sont distribuées à la fin du XIXe siècle dans les pays industrialisés. On emploie parfois l'expression « fourneau économique ». Le terme « soupe populaire » apparaît après le krach de 1929. Des millions de chômeurs en Europe et aux États-Unis se sont ainsi nourris pour ne pas mourir de faim et de froid.

Dans l'assiette de Coluche, la soupe populaire fut-elle empoisonnée ?

. Que Coluche ait, de cette manière, voulu démontrer l'action du gouvernement Fabius qui prônait l'austérité, ce qui mènera à sa chute (celle de Coluche)... c'est ce que tente de démontrer un passionnant reportage (cliquer ICI )

Publié dans Société et modes, PEOPLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article