Les grands producteurs de disques (1) : Phil Spector

Publié le par Daniel LESUEUR

Les grands producteurs de disques (1) : Phil Spector

Phil Spector et Joe Meek… Un Américain et un Anglais avec au moins un point commun : ils étaient tous les deux aussi exubérants que géniaux !

L'Américain Phil Spector et le britannique Joe Meek sont toujours présents dans la mémoire de leurs fans et des artistes qui ont travaillé avec eux. Mais si les fans encensent leurs disques, certains artistes (pas tous, heureusement) qui ont eu le malheur de tomber dans leurs pattes le regrettent encore. Et presque pour les mêmes raisons !

Les Beatles, qui travaillèrent à plusieurs reprises avec Spector, étaient surpris de le voir en permanence accompagné par des gardes du corps.

Spector était excessivement antipathique dans les relations professionnelles

Tina Turner, interviewée en 1976 pour le mensuel Extra, rapportait les très pénibles conditions dans lesquelles elle avait enregistré River Deep, Mountain High avec Spector.

Quant à Leonard Cohen, il aurait souhaité récupérer, pour en empêcher la publication, les bandes d'un album réalisé en commun : Spector l'attendait la carabine à la main ! Ca ne s’arrangera pas avec le temps puisqu’à l’heure actuelle Phil purge une peine de vingt ans de prison pour le meurtre en 2003 de l'actrice Lana Clarkson.

« Je crois que je viens de tuer quelqu'un » avait-il déclaré à son chauffeur alors qu’ensuite il clamera toujours que la fille s’est suicidée.

Quant à Veronica, la délicieuse épouse de Spector connue sous le diminutif de Ronnie, elle vécut longtemps un véritable enfer.

Le legs artistique de Phil Spector

Il avait inventé ce qu’il appelait lui-même le Mur du son : une fabuleuse accumulation de couches instrumentales au sein de laquelle la voix du chanteur ou de la chanteuse n’était guère qu’un instrument de plus… ce qui explique son mépris pour les interprètes dont il a produit les disques.

Spector nous laisse le meilleur ("Instant Karma" et l'album "Imagine" pour John Lennon)… comme le moyen : Paul Mccartney lui intenta un procès pour mauvais traitement infligé à sa chanson « The long and winding Road ». En revanche, rien à redire sur trois 45 tours inoubliables…

Les Crystals : Da Doo Ron Ron

Les radios rétro continuent, aujourd'hui encore, de diffuser la version de Johnny Hallyday... et beaucoup moins celle de Frank alamo qui, pourtant, l'enregistra simultanément. La version originale, par les Crystals, fut n°3 aux U.S.A. et n°5 en Angleterre

Ronettes : Be My Baby

Les Ronettes étaient un trio vocal féminin noir américain (comme les Supremes). Le nom Ronettes vient du prénom de la chanteuse Veronica, dite “Ronnie”. Phil Spector, de plus en plus, s’intéressa à Ronnie, au point de l’épouser.

Connu pour sa paranoïa, Spector se montra à la hauteur de sa réputation : au fil des mois, il enferma sa jeune protégée dans son studio d’enregistrement, lui faisant enregistrer des dizaines de chansons qui ne sortaient pas sur disque ! Pendant ce temps, il envoyait les deux autres Ronettes assurer les concerts, accompagnées d’une cousine de Ronnie qui lui ressemblait comme deux gouttes de café, Phil ne supportant pas que Ronnie se produise en public.

Les Ronettes ayant eu l’occasion de rencontrer les Beatles, Phil Spector redoutait que Ronnie ne soit séduite par John Lennon.

Ike & Tina Turner : River Deep, Mountain High

Quand donc la vérité sera-t-elle rétablie ? Ce disque, depuis toujours, aurait dû sortir sous le seul nom de Tina, car non seulement Ike n'y joue pas, mais Phil Spector lui avait expressément demandé de ne pas venir au studio. Eric Burdon ne s'y est pas trompé, qui chante Tina Tina Tina Tina Tina Tina (etc.) dans sa version de 1968. Pour en revenir à la VO, son échec aux USA (seulement 88ème) sera lourd de conséquence : à la suite du cuisant échec (malgré une 3ème place GB), Phil Spector se retirera du monde du disque trois années durant. En 1971, les Supremes et les Four Tops réunis réenregistreront "River Deep, Mountain High" avec plus de succès que Tina : 14ème aux USA, 11ème en GB. Pour en savoir plus sur tous les dingues du rock, cliquer ICI.

Publié dans musique, PEOPLE

Commenter cet article