The Man Who Could Work Miracles

Publié le par Daniel LESUEUR

The Man Who Could Work Miracles

Grace à JIMBO FREE MOVIES (cliquer ICI), on peut enfin déguster ce film très rare de 1936 qui semble ne pas avoir existé en version française, ni même en version sous-titrée. il s'agit pourtant d'un chef-d'oeuvre tiré d'une nouvelle de H.G.WELLS, "L'homme qui pouvait accomplir des miracles ". Cette nouvelle est parue pour la première fois dans le London Illustrated News en juillet 1898 et fut ensuite reprise dans le recueil Tales of Space and Time.

Résumé :

C'est l'histoire d'un homme ordinaire qui reçoit subitement un pouvoir absolu et qui, après l'avoir expérimenté, ne souhaitera que s'en défaire... et l'on comprend pourquoi : il accumule gaffe sur gaffe... au point de déclencher la fin du monde !

Synopsis :

Mr. Fatheringay, un petit employé de bureau, reçoit soudain un pouvoir phénoménal : il peut, par sa seule volonté, accomplir ce qu'il désire, il peut faire des miracles.

Enthousiasmé au début par ses nouveaux pouvoirs, Fatheringay accomplit quelques miracles mais finit par s'inquiéter de l'absence de limites à son pouvoir. Il va alors trouver le révérend Maydig pour déterminer la meilleure chose à faire.

Influencé par ce dernier, Fatheringay va, en sa compagnie, passer une nuit à faire des miracles.

A l'approche de l'aube et devant l'immensité des choses qu'ils leur reste à faire pour rendre le monde meilleur, ils décident d'arrêter la rotation de la Terre pour décaler le lever du soleil. Seulement, lorsque Fatheringay accomplit cette prouesse, il ne stoppe pas la rotation des objets à la surface de la planète, entraînant la destruction de tout à la surface de la Terre. Atterré par ce qu'il vient de faire, et devant l'immensité de son pouvoir, Fatheringay accomplit une dernier miracle : un retour dans le passé... avant l'acquisition de ses pouvoirs.

Ce film est non seulement une merveille, mais il permet de retrouver, certes dans une courte apparition, ce fabuleux acteur qu'était George SANDERS.

Publié dans CINEMA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article