Johnny Hallyday : un costume de scène à l'origine de sa carrière en solo.

Publié le par Daniel LESUEUR

Johnny Hallyday : un costume de scène à l'origine de sa carrière en solo.

à l'origine, c'était un duo : Jean-Philippe SMET et Philippe DUVAL. Sans un incident relatif à un certain costume de scène, il n'y aurait peut-être jamais eu de Johnny Hallyday !

En 1958, Jean-Philippe Smet "court le cachet", bien décidé à trouver un contrat d'enregistrement.

De petit concert en petit gala, il survit tant bien que mal.

Encore ne doit-il ce statut précaire qu'à l'opiniâtreté de son cousin et agent Lee Halliday.

Jean-Philippe avait un alter ego, son premier guitariste

A ses débuts, Johnny se produisait en duo avec Philippe Duval

Il avait seize ans et Johnny quatorze lorsqu'ils ont débuté. Ils n’avaient même pas de batteur pour les accompagner. Leur chance fut de participer à l'émission “Paris-Cocktail” le 30 décembre 1959. A la suite de cet événement médiatisé, ils furent engagés au cinéma Marcadet Palace pour faire l’attraction des films qui y passaient. Mais bien que le Marcadet Palace dispose d’une très grande salle d’au moins 800 ou 1 000 personnes, certaines fois il n’y en avait que 150 !

Sans une décision de son manager, Johnny Hallyday, dans l'ombre de son guitariste, ne serait peut-être jamais devenu vedette à part entière

L’aventure, en duo, dura un peu moins de deux ans

Duval partit après que Lee Hallyday lui a demandé d’acheter un costume de scène...

Le même que celui de Johnny, certes, mais en mat, tandis que celui de la future Idole était brillant. Cela signifiait clairement pour Philippe que tout-à-coup, sur décision de leur manager, il devenait simple accompagnateur et non plus co-vedette. Son nom ne serait pas apparu sur l’affiche, bien que les deux continuent à chanter ensemble. Au début, Johnny passait à l’arrière lorsque Philippe chantait (VOIR NOTRE PHOTO).

Désormais, ce serait Johnny qui, en permanence, monopoliserait le devant de la scène :

"Ca ne m’enchantait guère. Notre aventure, c’était une histoire de copains. Il n’y avait pas de raison pour que je sois mis dans l’ombre" confie Philippe (interview réalisée par l'auteur du présent article).

Publié dans musique, PEOPLE

Commenter cet article