Il y a 50 ans... Like a Rolling Stone 

Publié le par Daniel LESUEUR

Il y a 50 ans... Like a Rolling Stone 

Près de 75 bougies !

Bob Dylan est né en 1941. Vingt ans plus tard, il a déjà composé la plupart des chefs-d’œuvre qui font le faire connaître mondialement ; de 1961 à 1966 il vit à cent à l’heure. Puis un (vrai ou faux ?) accident de moto l’oblige à faire un trait sur les excès des dernières années.

En 1967, l’homme a changé… mais son public continue de le suivre.

Aujourd’hui, ses fans connaissent plus ou moins bien 300, 400 voire 500 chansons du Maître.

S’il fallait n’en retenir qu’une poignée, la sélection serait impossible… ou impitoyable, la lutte acharnée entre les défenseurs de tel ou tel titre: « Blowin’ in the wind » -mais n’est-elle pas trop rabâchée, aujourd’hui ?- « I want you », « Just like a woman »... ou plutôt « Like a rolling stone ».

Pour se défouler et libérer sa bile, Dylan écrit cette chanson dans laquelle il résume, en six minutes, « vingt pages de dégueulis » (ce sont ses termes). Pour beaucoup, « Like a rolling stone » reste le meilleur 45-tours du vingtième siècle (les Rolling Stones eux-mêmes l'ont enregistré au milieu des années 90). Comme deux ans plus tard pour « Light My Fire » des Doors, le titre fut considéré trop long pour des passages radio. Il ne fut pas édité (raccourci) mais coupé en deux ! Pour savoir quel fut le classement de LIKE A ROLLING STONES dans nos hit-parades, cliquer ICI.

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article