BEATLES : un quizz géant (3è partie)

Publié le par Daniel LESUEUR

BEATLES : un quizz géant (3è partie)

Vous croyez tout connaître sur les Beatles... et vos amis aussi ? Posez-leur ces colles :

Quand ont-ils donné leur dernier (vrai) concert ?

Sans qu'aucune annonce officielle n'ait été faite, les Beatles donnèrent leur dernier concert au Candlestick Park de San Francisco le 29 août 1966. Une tournée d'adieu, mais les fans n'en avaient pas conscience... Mc Cartney, lui, s'en doutait. Au moment de quitter l'hôtel pour se mettre en route, direction le parc Candlestick, il demanda à l'attaché de presse Tony Barrow d'enregistrer le concert sur son petit magnétophone à cassette, ce que jamais les Beatles n'avaient encore demandé. A la fin du concert, Paul vint le retrouver pour savoir si l'enregistrement avait été convenablement effectué. Hélas, Barrow avait utilisé une "C 60", cassette audio d'une durée de 60 minutes, qu'il faut retourner à mi-parcours. Il disposait donc seulement de deux fois trente minutes sans interruption. Or, en incluant les applaudissements, le concert dépassa la demi-heure. Long Tall Sally, le morceau final, est donc incomplet. Il aurait fallu retourner la cassette juste avant le début de Long Tall Sally en profitant des applaudissements. Les dix autres chansons sont "OK". De retour à Londres, l'enregistrement historique fut dupliqué une fois pour Paul qui, depuis, l'a perdu. Le seul enregistrement autorisé est donc celui dont Tony Barrow resta en possession jusqu'à sa vente aux enchères chez Christie's vingt et un ans plus tard. De quoi faire l'objet d'un petit album en concert d'une durée de 28 minutes.

Des anecdotes sur l'album historique Sgt. Pepper's...

1967, apparente retraite. Fini les tournées. Les musiciens s'enferment en studio et préparent Sergent Pepper's. Moult anecdotes ont circulé sur cet album. Le moindre journaliste local, même en France, vous fera remarquer que les initiales de Lucy in the Sky With Diamonds sont L.S.D. Ce qui est moins connu, par contre, c'est la façon dont fut obtenu le son tout à fait particulier de Being For The Benefit of Mr Kite. George Martin décida de prendre une bande magnétique déjà enregistrée, de la faire découper en petits bouts et de recoller les morceaux en désordre. Une fois fait, jugeant qu'un meilleur résultat pourrait être obtenu, Martin ordonna de couper à nouveau le tout en morceaux encore plus petits. Un second mélange s'imposant, on ne sait toujours pas si l'opérateur en question a avalé ses ciseaux.

La véritable version originale de Sgt Pepper's est légèrement différente de celle qui sortit en France : tout d'abord, tous les morceaux sont "fondus", c'est-à-dire qu'il n'est pas possible de sélectionner un titre précis. Ensuite, A Day In The Life se termine sur un sillon sans fin. C'est-à-dire que, la face terminée, si vous ne relevez pas le bras de lecture, vous entendrez un bruit bizarre et franchement incompréhensible. Il paraît que si vous l'enregistrez et que vous tripatouillez votre magnétophone (certainement en ralentissant sa vitesse au maximum), ce bruit doit vouloir dire "We fucked you like supermen". A vous de vérifier !

A la fin de 1970, les Beatles avaient vendu 130 millions de disques 33 T. Il se vend encore cent mille Sgt Pepper's par mois dans le monde, avec des pointes de 300 000 à Noël. Elvis Presley, avant de penser à mourir, avait vendu quant à lui 160 millions de disques.

Publié dans musique

Commenter cet article