Pourquoi personne ne dit-il qu'il n'y a plus de travail pour tous ?

Publié le par Daniel LESUEUR

Pourquoi personne ne dit-il qu'il n'y a plus de travail pour tous ?

Et il y en aura de moins en moins, sauf en cas de pays à reconstruire (Comme disaient les vieux qui en avaient connu une ou deux : "Il faudrait une bonne guerre")...

Depuis plus d'un demi-siècle, et de plus en plus chaque jour, l'activité humaine est dérisoire. Voire pathétique pour ceux qui se cramponnent à un espoir qu'eux-mêmes ils foulent au pied. Je pense à ces employées de grandes surfaces qui apprennent aux clients à se servir des caisses automatisées et qui donc ainsi participent à la disparition de leur métier de caissière. On n'est pas loin des films de gangsters dans lesquels le meurtrier demande à sa victime de creuser sa propre tombe avant de l'abattre. Idem à la Poste où là ce sont des petites mains (très souvent ravissantes) en contrat précaire (emploi aidé ?) qui apprennent aux usagers à se passer des services des guichetiers... futurs demandeurs d'emploi âgés, aux côtés des mêmes petites mains à qui l'on n'aura pas renouvelé le contrat... pour les remplacer par d'autres destructeurs d'emploi. Vive la machine !

Vacuité de l'activité...

- Fabriquer des voitures pour remplacer celles qui fonctionnent encore très bien...

- Ecrire sans cesse de nouveaux romans sans grand intérêt alors que les bibliothèques regorgent d'écrits somptueux...

- Produire des films tape-à-l'oeil alors que des milliers d'autres de grande qualité sont tombés dans le domaine public...

- Propulser des nouveaux Beatles, des nouveaux Michael Jackson et des nouvelles Madonna (on ne nous propose pas de nouveaux Brel, Brassens ou Dylan : leurs textes ne sont pas calibrés Twitter) alors que nous avons toujours les CD originaux...

- Financer des centaines de chaînes de télé pour ressasser de médiocres séries américaines (en France nous pourrions avoir deux chaînes de très grande qualité en virant France 4 et en fusionnant, d'une part, FR2, la 5 et Arte, d'autre part FranceÔ et FR3. Deux au lieu de six. Quelle économie ! Du coup, tiens, on pourrait peut-être diminuer la redevance au lieu de l'augmenter chaque année...)

- idem pour les radios : qu'avons-nous besoin, localement, de stations subventionnées qui ne sont que des sous-NRJ, des sous-Skyrock ?

- Et je ne parle pas d'internet : en octobre nous avons dépassé le milliard de blogs et sites... dont 90% se copient les uns les autres en copier-coller.

Une partie de l'humanité ne travaille pas, elle s'occupe.

Publié dans Société et modes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article