Wayne County, puis Jayne County

Publié le par Daniel LESUEUR

Wayne County est le premier chanteur de rock transsexuel.

De son vrai nom Wayne Rodgers, il est né à Dallas en 1947. En 1968 il s’installe à New York où il partage avec Patti Smith la vedette des pièces « Femme fatale » et « Island ». Il fait la connaissance d’Andy Warhol qui l’intègre dans la troupe de « Pork ». Survient alors la vague punk ; il monte son premier groupe, "Wayne County and the Backstreet Boys" (1974) et, la nuit, fait le DJ dans les boîtes à la mode, le CBGB et le Max’s Kansas City.

Mais bientôt c’est en Angleterre que ça bouillonne.

Il monte à Londres son deuxième groupe, « Wayne County and The Electric Chairs », gravant dans le vinyle des titres outrageux dont "Are You Man Enough To Be A Woman" et “Things Your Mother Never Told You”.

Ayant gagné suffisamment d’argent avec Electric Chairs, County put réaliser son vieux rêve, devenir chanteuse :

"Depuis que j’ai deux ans, je me sens une femme. Toute ma vie a été déterminée par cela. Je portais des vêtements de fille et je jouais tout le temps avec des filles. Les gens tentaient de m’ignorer ne sachant pas comment prendre la chose. Ils disent simplement « Eh, regardez cette fille manquée ». En 1970 je suis arrivé à New York avec très peu d’argent en poche. C’est là-bas que j’ai écrit « World Birth Of A Nation ». Dans mon clip, les garçons portaient des souliers de femme, des bigoudis et leurs cheveux étaient teints ».

Sur le passeport, il suffisait simplement de changer une lettre à son prénom pour devenir Jayne. Mais dans les faits il fallut une opération, fin 1977. Jayne / Wayne resta fidèle au rock. Et à la vulgarité : son principal succès s’intitule « Fuck off ».

Wayne County, puis Jayne County

Publié dans musique, PEOPLE

Commenter cet article